A l'occasion de la Journée Internationale des Droits des Femmes, le Secours Populaire offre une "pause" à plusieurs centaines de femmes en situation de précarité.

Une "Journée pour soi" à Roubaix
Une "Journée pour soi" à Roubaix © Radio France / Sandrine Oudin

Une journée à ne penser à rien ...

Ni aux enfants, ni aux factures. A rien du tout. Sauf à elles !

L'opération est baptisée "Une journée pour soi". 

L'idée du Secours Populaire est de profiter du 8 mars, Journée Internationale des Droits des Femmes, pour leur rappeler à toutes que le premier de leur droit c'est d'abord celui d'être femme. Du moins, de ne pas oublier qu’elles le sont !

Quand on est maman, qu’on a trois enfants, qu’on a plus rien dès le 15 du mois, évidemment on pense d’abord à remplir le frigo avant de s’acheter du rouge à lèvres. Pour les retraitées c’est pareil, avec un minimum vieillesse, on pense d'abord à payer ses factures avant de penser au brushing chez le coiffeur.

Sauf que, résultat, ces femmes, elles ne s’accordent ... plus rien. 

Apprendre à appuyer sur "pause"

Séance de maquillage, shooting photo par des professionnels et sorties culturelles. Voilà le programme de l'opération qui tourne dans l'hexagone.

Elle a commencé à Saint-Denis en région parisienne. Elle est passée par Marseille. Elle passera aussi par Reims et Carcassonne. 

Mercredi c’était le tour de Roubaix dans le Nord ...

LA SUITE A ECOUTER

4.7 millions de femmes souffrent de pauvreté en France. Elles forment plus de la moitié des personnes aidées par le Secours Populaire Francais.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.