C'est un arrêté municipal officiel qui a fait le tour de l’hexagone. On en a parlé jusqu’à l’étranger… Et nous les premiers sur France Inter !

Freddy Riffaud, maire d'Essarts-en-Bocage
Freddy Riffaud, maire d'Essarts-en-Bocage © Radio France / Sandrine Oudin

Pour parer à l’automne, la baisse de clarté et la baisse de moral qui va souvent avec, Freddy Riffaud, maire d’Essarts-en-Bocage en Vendée a publié le 13 septembre dernier un arrêté intimant à ses administrés de sourire quoi qu’il arrive du 5 au 11 octobre. Au minimum de 8h à 22h. 

Rabats-joie... hors la loi !

Soyons honnêtes. On n'est pas drôles. 

Dans les transports en commun, il suffit de regarder la tête de votre voisin de banquette, au supermarché, celle de la cliente d’à -ôté qui pense que vous l’avez doublée dans la file... Et dans les embouteillages c’est pareil, c’est pas joy...

Certes, la vie est dure. Certes, on a des soucis. Maintenant, est-ce qu’il faut tous avoir des têtes de trains fantômes pour autant ?

Ben non, c’est en gros ce que dit le maire d’Essarts-en-Bocage !

Alors ? Pari gagné ?

Difficile à dire ...

Certains ont pris l’arrêté au premier degré et forcément ça ne passe pas. D’autres ont décidé de jouer le jeu.

Direction Essarts-en-Bocage près de la Roche-sur-Yon ...

La suite, à écouter 

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.