Faute de réouverture des amphis, certains étudiants ont trouvé une sorte de "Plan B" pour éviter de déprimer ...

Pas mal non ?
Pas mal non ? © Radio France / Sandrine Oudin

Ils espéraient sans trop y croire des annonces hier du premier ministre. Rien n'est venu.

Pour éviter de « pèter les plombs » selon leur expression, certains ont peut-être trouvé une ébauche de solution ...

Déplacer l'amphi !

Pas le choix ...

Soit parce que confinés chez papa maman sans vie sociale amoureuse ou amicale. 

Soit parce que coincés dans 9 m2 en chambre de bonne ou résidence universitaire, loin de leur famille et voire pour certains privés de tout y compris du minimum (sans jobs étudiants, difficile de remplir le frigo)

Direction la Bretagne où un petit groupe d’étudiants parisiens a choisi de se confiner dans un tout petit village avec ordis et gros pulls ...

Ils partagent une petite maison, plutôt sommaire mais tant pis ...

Amphi, resto, dodo … Ils ont tout reconstitué !

LA SUITE A ECOUTER

L'équipe