L'anticafé est un concept qui séduit de plus en plus. Ce sont des bars où l'on ne paie pas ses consommations mais le temps qu'on passe à les consommer.

Un anti-café à Aix en Provence, rue Granet. C'est un nouveau concept commercial : l'anti-café.
Un anti-café à Aix en Provence, rue Granet. C'est un nouveau concept commercial : l'anti-café. © Maxppp / Nicolas Vallauri / La Provence

Contre un forfait horaire, autour de 5 euros l'heure, on consomme tout ce qu'on veut.. à volonté ! L'addition dépend du temps passé sur place et non de ce qu'on a bu et mangé. 

Le premier "anticafé" a ouvert à Paris en 2013, 4 ans plus tard, il a déjà 9 petits frères à Paris et en région, et 4 devraient ouvrir d'ici la fin de l'année. Le concept a beaucoup de succès, d'autres enseignes l'ont adopté : c'est peut-être le signe de d'un ras-le-bol des consommateurs et d'une envie de consommer différemment. 

Sandrine Oudin s'est rendu à l'Anticafé du quartier République à Paris. 

Anticafé

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.