La bonne humeur aussi peut être virale ...

Les voilà !
Les voilà ! © Radio France / Sandrine Oudin

Elle se font appeler les "Mamies Tricoteuses". 

Elles ont entre soixante et plus de quatre-vingt-dix ans. 

Une espèce de gang de l’aiguille qui sévit aujourd’hui dans quasiment tout l’est de la France.

Leur crédo ? Tricoter solidaire !

A Yutz par exemple, petite commune près de Thionville, elles tricotent pour des enfants issus de familles très démunies, pour des femmes battues qui ont quitté le domicile en urgence, pour des migrants qui n'ont plus rien et même récemment pour les animaux brûlés par les incendies en Australie.

On se sent utiles, ça casse la solitude et on puis rigole !

Vous allez voir que pour ces grand-mères ça va bien au-delà de monter des mailles et d’aligner des rangs.

Direction la résidence des Bleuets à Yutz, une résidence pour personnes âgées à qui elles ont demandé de leur prêter une salle tous les mardis. Pas de regret ...

Voilà pourquoi ...

LA SUITE A ECOUTER

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.