Il transforme son véhicule en bistrot pour palier la fermeture des petits cafés dans les campagnes.

Sébastien Cherrier "dans" son bistrot
Sébastien Cherrier "dans" son bistrot © Radio France / Sandrine Oudin

C’est une hécatombe ! Ils étaient 200 000 en 1960, il n'en reste que 35 000 aujourd’hui. Les petits bistrots disparaissent les uns après les autres et majoritairement dans nos campagnes.

Seules 1/3 des communes rurales comptent au moins un bistrot 

Dans le Cher, un ancien éducateur a trouvé une solution pour le moins insolite de palier à ce massacre ...

Un bistrot ... roulant !

Plutôt que d’ouvrir une affaire dans une seule commune en laissant les autres se débrouiller toutes seules, Sébastien Cherrier devenu brocanteur a transformé un vieux combi en café du village.

Tous les soirs de 18 heures à 22 heures, son bar itinérant " C'est l'occaz' "change de village. 

Lundi soir, il s'est garé à Neuvy-Deux-clôchers, petit bourg de 300 âmes à une trentaine de kilomètres de Bourges.

Ici, c’est la maire qui a téléphoné à Sébastien pour qu’il vienne aussi sur sa commune !

LA SUITE A ECOUTER

L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.