A tous ces français qui l'ont aidé. Sans eux, avec ses lutins confinés, malades ou hospitalisés, jamais il n'aurait pu y arriver !

Pas touche ! C'est mon cadeau !
Pas touche ! C'est mon cadeau ! © Radio France / Sandrine Oudin

Près d’un million de personnes supplémentaires ont plongé dans la précarité depuis la crise sanitaire. Un million, ce n'est pas rien et sans aider le père noël, beaucoup n'auraient rien eu sous le sapin !

A vos « boites à chaussures » !

C'est un exemple de mouvement solidaire. 

Il s’est répandu comme une trainée de poudre aux quatre coins de la France. 

L’idée est simple. Remplir une boite avec à l’intérieur de petites surprises à destination des associations caritatives locales ou nationales pour la distribution.

A Paris par exemple, Clémence Avril, jeune trentenaire condamnée au chômage partiel cause covid a lancé le mouvement de collecte en novembre via Facebook. 

Près de 20 000 boites ! Inespéré !!!

Direction Saint-Denis en région parisienne. 

Une partie de ces boites ont profité à « MA-MA-MA », petite association née pendant le premier confinement pour les mamans en galère qui organisait un après-midi noël.

Emotion ...

LA SUITE A ECOUTER

L'équipe