C'est l'invité d'honneur du Salon du Cheval 2018. Péyo, un étalon barbe de 14 ans sillonne les hôpitaux de France pour soulager les malades.

Unité de soins palliatifs. Centre hospitalier de Calais
Unité de soins palliatifs. Centre hospitalier de Calais © Radio France / Sandrine Oudin

Certains médecins pourraient bien en avaler leur Vidal ...

Au contact de Peyo un malade d’Alzheimer retrouve tout d’un coup des souvenirs, un patient qui ne se levait plus depuis deux ans se remet à marcher et à prendre l’escalier, une femme âgée qui ne parlait plus que le hongrois retrouve un français parfait...

Quel que soit le service, Alzheimer, oncologie, gériatrie, psychiatrie… L'équipe soignante enregistre les mêmes progrès sur les malades. Jusque parfois allèger les traitements.

C'est docteur Peyo

C'est son propriétaire Hassen Bouchakour, ex-champion de dressage artistitique, qui a détecté le pouvoir exceptionnel qu'avait son cheval.

A la fin des spectacles, au moment de la séance photo, son étalon allait toujours se coller au même type de spectateurs. Personnes âgées mal en point, enfants malades, personnes souffrant d’un handicap même invisible. 

Peyo était comme attiré, réussissant même à détecter une zone touchée par un cancer.

Hassen réussi à convaincre des hôpitaux de "tester" son cheval auprès des patients.

C'est le cas du centre hospitalier de Calais où le cheval se rend régulièrement. 

L'unité de soin palliatifs le réclame ! Péyo y détecte souvent avant le corps médical le malade qui va partir ...

LA SUITE A ECOUTER

Pour en savoir plus Peyo a sa page Facebook "Les Sabots du coeur"

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.