Le choix de Stéphane Capron : Acrobates au Monfort

Acrobates portrait
Acrobates portrait © Christophe Raynaud de Lage

Acrobates c’est l’histoire poignante de deux jeunes acrobates qui évoquent la vie de leur professeur Fabrice Champion . Stéphane Ricordel et Laurence de Magalhaes (aujourd’hui directeurs du Monfort) créent en 1993 la troupe des « Arts Sauts » avec d’autres amis dont Fabrice Champion. Très vite la compagnie s’impose comme le fer de lance du renouveau du cirque et fait sortir le trapèze et la voltige de leur contexte traditionnel.

En 2004, Fabrice Champion devient tétraplégique à la suite d’un accident de trapèze mais ne lâche pas pour autant le cirque. Avec deux jeunes acrobates-danseurs, il travaille sur un spectacle « Nos limites ». Il invente la « tétradanse » - la danse en mode tétraplégique.

Le réalisateur Olivier Meyrou suit le parcours de fabrication du spectacle, et cela donne un film, « Parade », sélectionné dans plusieurs grands festivals (Berlin, Milan, Buenos-Aires).

Bouddhiste, Fabrice Champion se rend seul au Pérou en 2011 pour une initiation aux médecines traditionnelles. Il meurt lors d’une séance chamanique après avoir avalé des plantes.

Le spectacle est multiforme. Il utilise des extraits d’un film consacré à Fabrice Champion et des numéros d’acrobatie.

Acrobates est présenté jusqu’au 19 octobre au Monfort à Paris, puis le spectacle va tourner en France jusqu’en juin 2014.

Le choix d'Isabel Pasquier : Gaëtan Roussel, "Orpailleur"

Gaëtan Roussel
Gaëtan Roussel © Yann Chouquet - Radio France

"Laissons le vent enfermé au fonds de nos postes de télé s'évader"! Cet album est habité par un grand appel d'air. Une électro-pop qui pousse la ligne d'horizon. Une musique gonflée d'énergie éolienne. Gaëtan Roussel cherche de l'air , de l'or...ailleurs... d'où Or-Pailleur...Il est l'un de nos plus talentueux chercheur d'or sonore!

L'ex chanteur deLouise Attaque signe un album où ses recherches d'orpailleur musical ne l’empêche pas de ciseler des mélodies qui ont quelques réminiscences avec Louise Attaque!

Dans cet album il propose des frottements musicaux pop électro...et évoque la recherche de simplicité..avec cette question;" combien de ratures pour s'en approcher?

Dans cet album Gaëtan Roussel fait équipage avec Pierre dominique Burgaud

Le choix de Christine Siméone : Palladium de Boris Razon

Deux premiers romans sont dans la dernières sélection du Prix Goncourt. __

Arden de Frédéric Verger (Gallimard).

Boris Razon
Boris Razon © Editions Stock

Palladium de Boris Razon (Stock). Boris Razon raconte sa propre histoire. Il a été atteint subitement d’une forme sévère et atypique de la maladie de Guillain Barré, tsunami neurologique, réaction cataclysmique à un virus venu d’on ne sait où, et qui l’a coupé du monde pendant de longues semaines, le laissant abîmé pour toujours, mais aussi plus sage peut-être.

Il s’adresse au lecteur, «le croiras-tu mon ami », et en posant cette question il laisse la liberté à chacun de ne pas y croire pas tout à fait. C’est une fiction, pure littérature, que cette déchéance subite du corps, cette invasion de souffrances laissant cet homme non pas dans le coma, mais derrière un hublot hermétique, dans un enfer indicible, dans un magma de fantasmes et de délires hallucinants. Dans ce pays-là personne ne veut aller. Le lecteur se rassure, ce livre est un roman, avec cette étiquette, les choses sont plus faciles à supporter . Deux mois de délire dans un trou noir dont il est le seul à détenir les clés et les codes, et encore...et quelques sept ans, pour sortir de ce cauchemar, par l'écriture de ce livre, jusqu'à trouver la bonne distance avec cette réalité.

Lire Palladium sur franceinter.fr

Le choix de Laurence Peuron : Opium le nouveau film d'Arielle Dombasle avec Grégoire Colin

C’est le troisième film d’Arielle Dombasle en tant que réalisatrice. Elle s'est emparée du texte dans lequel le poète annonce en 1930 qu'il va faire du cinéma.

Opium , c'est un journal de désintoxication. Celui dans lequel il raconte aussi sa dépendance amoureuse au jeune Radiguet. __

Opium version Dombasle est d'une fidélité narrative et esthétique que je trouve personnellement très inspirée dans son rendu à l'écran. Cette femme fait vraiment du cinéma. Elle s'est entourée de gens qu'elle côtoie et qui partage sa fantaisie. Ariel Wizman, Julie Depardieu, Valérie Donzelli, et Philippe Katerine exceptionnel en Nijinski.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.