Le service culture de France Inter vous invite à découvrir une histoire de famille au théâtre, un thriller qui n'en est pas un au cinéma, de lire le dernier livre de Mazarine Pingeot, et de partager l'intimité de Vincent Delerm.

Le choix cinéma de Laurence Peuron : Youth de Tim shoval

Le film s'ouvre sur la promesse d'un thriller. Une caméra portée suit les pas d'un jeune garçon qui observe à la dérobée une jolie fille à la sortie d'un lycée. On est dans la banlieue de Tel Aviv et c'est l'histoire d'un rapt commis par 2 frères. L'un est soldat dans l'armée israélienne, l'autre aide sa famille en travaillant dans un cinéma. La mère qui fait des petites enveloppes de pub, le père au chômage qui étouffe sa rancoeur en cachette dans la fumée de pétards.

La jeune fille atterrit dans la cave familiale mais c'est Shabbat et chez elle personne ne répond au téléphone pour la rançon...

Mais le thriller ici est la fausse piste. Ce que le film raconte en creux c'est détresse des classes moyennes israélienne en voie de paupérisation. Celles dont la jeunesse n'a pour horizon que de jouer la chair à canon qu'une guerre à laquelle elle n'adhère pas et un futur barré par la crise. Youth c'est filmé par un jeune cinéaste doué, urgence désespérée de 2 gamins censés incarner l'Israël de demain auquel la vie est pourtant en train de tout refuser.

Le choix musique d'Isabel Pasquier: Vincent Delerm

affiche delerm
affiche delerm © radio-france

Avec Vincent Delerm les amants continuent à nager dans des piscines parallèes la nage synchronisée ... Vincent Delerm signe un spectacle qui nous donne l'impression d'être dans l'intimité de sa chambre...avec de suggestives ombres chinoises, un piano magique et un jeu de scène craquant d'auto-dérision... Sur scène il donne du souflle à ses chansons des" amants parallèles" 30 ans de la vie d'un couple en une trentaine de minutes... aucun mélo ! pas de passion dévorante ni de rupture tragique !C'est plutot Truffaut et Modiano que Stendhal et Brel!Juste un court métrage en chansons, sur le temps qui nous traverse

Le choix théâtre de - Sirènes de Pauline Bureau au Nouveau théâtre de Montreuil

Sirènes
Sirènes © Radio France / Pierre Grosbois

Pauline Bureau est une jeune metteuse en scène qui monte."Sirènes" raconte l'histoire d'une famille sur trois générations . C'est une sorte de cluedo théâtral , un jeu de construction autour de trois histoires qui vont se mêler pour n'en faire qu'une à la fin. On suit le parcours de plusieurs personnages. Une mère abandonnée par son mari marin qui élève seule sa fille. Un financier esseulé à Shanghai. Et une chanteuse aphone qui doit s’occuper de sa mère dépressive. Petit à petit ces trois histoires vont se recoller comme dans un puzzle pour n’en former qu’une seule. La musique est trés présente dans ce spectacle gràce à de belles ballades pop-rock écrites par Vincent Hulot.

Le choix littérature d'Ilana Moroyoussef : Les Invasions quotidiennes de Mazarine Pingeot

Les Invasions quotidiennes
Les Invasions quotidiennes © radio-france

Rompant sans crier gare avec la gravité de ses précédents livres, Mazarine Pingeot s'adonne avec naturel au genre plus léger de la comédie. Et révèle à travers son personnage de Joséphine F., qui, depuis son divorce, converse plus facilement avec les philosophes morts (ou les animaux) qu'avec les hommes vivants, un humour moderne et corrosif.

Depuis quelque temps, rien ne tourne plus rond dans la vie de Joséphine Fayolle (pour ceux qui l'ignorent, un « nom » de la littérature jeunesse, spécialiste ès histoires d'animaux handicapés). D'abord, c'est son ex-mari, père de ses deux garçons, qui ne semble pas vraiment d'accord sur le sens du mot « séparation », et continue à maintenir le siège, déployant une imagination sans borne, à inventer ce qui pourrait enquiquiner Joséphine – tous les moyens sont bons pour rester dans sa vie. Ensuite, c'est l'inspiration qui lui fait faux bond, au moment même ou Joséphine doit faire ses preuves – son éditrice, mère putative et éternelle alliée, prend sa retraite, et l'inconnu qui la remplace s'impatiente de lire les premières pages de son prochain livre. Et puis, ce matin-là, choisissant l'instant ou son banquier l'appelle pour lui parler de son découvert, c'est son lave-vaisselle qui la lâche. Le début de la fin. Ou alors... le début d'une nouvelle vie ? S'inventant un double gaffeur et borderline (et un père employé de la SNCF), Mazarine Pingeot raconte avec Joséphine Fayolle cette génération de femmes encore jeunes, mères d'enfants en bas âge, fraichement séparées, qui rêvent un impossible retour à l'insouciance et la liberté de leurs vingt ans. Scotchée à son iPhone devenu son plus fidèle compagnon, son héroïne aux faux airs de Charlotte Gainsbourg (son modèle depuis qu'elle a vu, à dix ans, L'Effrontée) traîne sa silhouette maladroite et ses questions existentielles de jeune femme de quarante ans en quête d'amour au fil de mésaventures quotidiennes croustillantes.Sources : Editions Julliard

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.