Ce week-end on vous propose de découvrir la saudade de Rodigo Amarante, Ida le film de Pawel Pawlikowski, de lire Trois jours à Oran d'Anne Plantageunet, et de voir une adaptation théâtrale des Enfants du Paradis.

Le choix cinéma de Laurence Peuron : IDA de Pawel Pawlikowski

Pawel Pawlikowski est le réalisateur de My Summer of Love. Il s’attaque là aux démons de la Pologne : son rapport aux juifs, à la religion catholique et au communisme. L'histoire c'est celle d'une jeune orpheline élevée dans un couvent catholique qui se découvre, à la veille de ses vœux, juive et parente d’une grande figure politique polonaise.... chez qui on l'envoie vivre quelque temps pour éprouver sa foi.

Le choix théâtre de Stéphane Capron : Les enfants du paradis d’après Jacques Prévert au Lucernaire à Paris avant le Off d'Avignon cet été

Les enfants du paradis au Lucernaire
Les enfants du paradis au Lucernaire © Radio France / Christophe Gsell

Le célèbre film de Marcel Carné "Les enfants du Paradis" est adapté au théâtre, dans une forme resserrée: un peu plus d'une heure avec seulement quatre comédiens. On peut vraiment parler d'adaptation car le metteur en scène Philippe Person a transposé les protagonistes dans un univers glamrock , dans un théâtre d'aujourd'hui où des roadies ont laissé trainé quelques flight case sur la scène. Ici pas de costumes d'époque, pas de décor reconstituant le Paris du 19ème comme l'avait en son temps Marcel Maréchal en 97 au Rond-Point. Philippe Person joue la carte de la modernité...

Le choix musique d’Isabel Pasquier : Rodigo Amarante

Il n' a pas rasé sa barbe Rodrigo ni son envie de s'éloigner de sa terre brésilienne tout en cultivant ses racines. Cela donne cette saudade, cette nostalgie avec cette voix très sensuelle qui s'habille de bossa nova de samba et folk . Rodrigo amarante a le courage de recommencer tout à zéro à Los Angeles avec un album solo alors qu'au Brésil il est une star au sein du groupe Los Hermanos qui a collectionné les disques d'or.

Le choix littérature d’Ilana Morryoussef : "Trois jours à Oran" d'Anne Plantageunet - Stock

Ce livre raconte le périple de cette jeune femme qui décide de passer trois jours en Algérie avec son père qui n'y a pas remis les pieds depuis "les évènements" .... un récit qui réhabilite avec subtilité la mémoire des pieds noirs... Un récit qui parlera à tous ceux qui ont un grand père ou une grand mère nés en Algérie du temps où elle était française !

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.