Tout l'été dans Les choses de la ville, on décortique les objets de nos villes avec ceux qui les conçoivent. C'est l'aéroport qui retient toute notre attention aujourd'hui et nous en discutons avec l'urbaniste Nathalie Roseau.

L'aéroport de Paris-Orly, le 24 juin 2020.
L'aéroport de Paris-Orly, le 24 juin 2020. © AFP / STEPHANE DE SAKUTIN

Après plusieurs mois de fermeture imposée par la crise sanitaire, l'aéroport d'Orly situé à une quinzaine de kilomètres au sud de Paris rouvre progressivement. L'occasion de nous y rendre en compagnie de l'urbaniste, Nathalie Roseau qui, au-delà de la seule question de l'aéroport, évoque tout le paysage qui l'entoure : 

On est dans l’idée que ce n’est pas uniquement l’aérogare qui compose le paysage de l’aéroport, mais c’est aussi tout cet entrelacs, d’autoroutes, de voies, que l’on parcourt de manière cinétique pour arriver sur un lieu qui célèbre la mobilité.

Plus que la mobilité, c’est aussi une certaine idée de la modernité qui est célébrée ici. Les bâtiments du parc continuent de revendiquer une certaine innovation, par leurs formes ou leurs matériaux à l'instar du Terminal 3 — le plus récent — conçu, par les architectes internes d’Aéroports de Paris, comme un pavé entièrement vitré. 

On a un certain nombre de modèles, dont l’aérogare qu’on a sous les yeux est un témoin, effectivement une grande halle lumineuse, un grand volume, au sein duquel on peut abriter, on peut faire circuler des flux importants.

Avec plus de 30 millions de personnes qui transitent par le seul aéroport d'Orly, l’architecture est pensée pour être facile à adapter, aussi bien au nombre de passagers en constante évolution qu'aux exigences sécuritaires toujours plus importantes.

Il y a une typologie de l’aérogare, il y en a plusieurs d’ailleurs, selon les tailles des aéroports, selon que l'on ait un aéroport plutôt à trafic domestique ou un aéroport à trafic international. Mais on retrouve quand même dans la programmation un certain nombre d’éléments à la fois contraignants, incontournables, qui passent par les procédures d’enregistrement, d’embarquement, de sûreté aussi.

Les choses de la ville, en partenariat avec l'Ordre des architectes.

Les invités
Les références
L'équipe
Contact
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.