Cet été dans Les choses de la ville, on décortique les objets de nos villes, avec ceux qui les conçoivent, aujourd’hui le pont…

Passerelle des deux rives, à Strasbourg-Kehl, par Marc Mimram
Passerelle des deux rives, à Strasbourg-Kehl, par Marc Mimram © © Erieta Attali

Le pont est un infrastructure fascinante, surtout pour des raisons techniques. On est toujours impressionnés par ces immenses viaducs qui traversent les montagnes. 

Parlons aujourd'hui de l'enjeux symbolique des ponts. Notamment à travers l'exemple de la "passerelle des deux rives", qui relie Strasbourg, en France, à la ville de Kehl, en Allemagne. 

Son architecte Marc Mimram nous en fait la présentation : 

On a construit une passerelle faite de deux arcs, un arc en élévation et un arc en plan qui se rejoignent sur une place au milieu. Et cette place devient un espace public offert à tous, partagé par tous. 

Marc Mimram est le grand spécialiste français des ponts. Sa "passerelle des deux rives" n'est pas plus complexe qu'il ait réalisé, malgré ses deux pylônes de part et d'autres dont les câbles soutiennent deux tabliers parallèles. L'un pour les piétons, l'autre pour les vélos.

Le projet est né au début des années 2 000 avec la création du parc qui l'entoure : le jardin des deux rives

Un parc aménagé de part et d'autre du Rhin, pour symboliser notamment l'amitié de deux pays qui se sont longtemps fait la guerre. Mais au-delà de ce lien culturel entre la France et l'Allemagne, il semblerait qu'il y avait également, pour l'architecte, un lien social à mettre en place. 

Il y avait très peu d'habitants du côté français, et une rive assez bourgeoise du côté allemand. Voilà la situation. Par essence, on considère que la passerelle est un franchissement, un lien entre deux rives mais c'est bien plus que cela.

Loin de l'image que nous en avions jusque là, d'une simple infrastructure de voirie : le dessin d'un pont, comme de n'importe quel autre bâtiment, est absolument dépendant de l'endroit dans lequel il s'installe. 

Et puis, dans le domaine de la construction le pont est aussi l'objet de la rencontre entre l'ingénieur et l'architecte.

Marc Mimram : ingénieur et architecte

Ce qui n'est pas plus mal pour évacuer le cliché qui distingue habituellement les deux professions. On parle parfois de l'architecte comme d'un artiste et de l'ingénieur comme d'un simple calculateur. 

Les grands projets d'ingénieurs sont des projets de concepteurs, pas des projets de calculateurs.

L’effondrement du pont Morandi, à Gênes, : un an après 

C'était il y a presque un an. Pour Marc Mimram, c'est avant tout un défaut d'entretien. Même si, plus largement, l'histoire de l'architecture des ponts est indissociable d'un certain nombre de tragédies : 

« Jusqu’à lors, on construisait des ponts à partir d’une copie ou d’une transformation d’un pont existant, mais à partir du 19ème siècle, on invente la théorie de la résistance des matériaux, et à partir de Navier et de ce savoir-faire théorique qui se développe on a des outils de calcul, ce que l’on avait pas tout à fait de la sorte précédemment. Ça n’empêche qu’il y a des accidents. Il y a un accident très célèbre qui s’appelle le Takoma Bridge, qui était haubanné, suspendu pardon, et qui s’est mis à vibrer sous le vent, et il est entré en résonance avec le vent, et il a commencé à partir et à s’écrouler sous les seuls efforts du vent, et de ce que l’on appelle la résonance. Il y a pleins d’histoires comme ça. Donc il y a toute une mythologie autour du pont, il faut la conserver en mémoire, c’est comme celle des tremblements de terre, il faut être attentif à tout cela, mais comme je vous le disais ils représentent leur époque, ils représentent le moment et les savoir-faire qui vont avec. Et maintenant les savoir-faire avancent, les ponts sont plus élégis, plus tendus, plus fins, et au-delà de leur structure ils sont les symboles de bien d’autres choses. »

A l'image de la passerelle des deux rives, les ponts sont les symboles de la volonté de lier entre elles des villes, des pays, ou des cultures. 

Pour découvrir plus d’informations sur l’architecture, rendez-vous sur le magazine web tema.archi.

Cette chronique est réalisée en partenariat avec l’Ordre des Architectes.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.