Tout l'été dans Les choses de la ville, on décortique les objets de nos villes avec ceux qui les conçoivent ou les habitent. Ce dimanche, zoom sur les aires d'autoroute, à travers la présentation d'une dizaine d'entre elles.

L'aire du Poulet de Bresse, sur l'A39 à Dommartin-lès-Cuiseaux, est ornée d'une sculpture monumentale en métal de Jean Brisé
L'aire du Poulet de Bresse, sur l'A39 à Dommartin-lès-Cuiseaux, est ornée d'une sculpture monumentale en métal de Jean Brisé © Maxppp / Laurent Thévenot

En ce dimanche de juillet, David Abittan nous réserve un mini-tour de France en quatre étapes pour la présentation de dix aires d'autoroute remarquables.

Valoriser le paysage environnant

C'est en bordure de l'A71, entre Bourges et Clermont-Ferrand que nous faisons d'abord escale, pour découvrir un paysage à couper le souffle depuis l'aire des volcans d'Auvergne

Valoriser le paysage environnant, c'est valable ici en Auvergne mais aussi au pied du Viaduc de Millau dans l’Aveyron, ou bien sur l’A8 au-dessus de Monaco, avec l’aire de Beausoleil qui nous offre une vue plongeante sur la Méditerranée.

Des attractions touristiques

Valoriser le paysage peut aussi s'accompagner d'attractions touristiques comme c'est le cas pour l'aire du Jura, du côté de Lons-le-Saunier sur l'A39 où les visiteurs peuvent se balader au milieu de pavillons inspirés de ceux de Claude-Nicolas Ledoux, notamment architecte de la Saline Royale d’Arc-et-Senans.

Suivant la même idée, l’aire de Lozay proche de Saintes sur l’A10, se présente comme un véritable musée à ciel ouvert avec son jardin de sculptures et ses reconstitutions minutieuses de l’art roman en Saintonge.

L'art autoroutier

Pour la troisième étape de notre périple, direction Bourg-en-Bresse où se dévoile une aire d’autoroute atypique ayant réussi le double pari de mettre en avant la gastronomie locale en se spécialisant dans la vente des poulets de Bresse tout en faisant du lieu un haut point d’attraction avec sa sculpture géante signée Jean Brisée.

Pour ceux qui ne seraient pas friands des volailles de Bresse, d'autres œuvres artistiques autoroutières se dévoilent sur tout le territoire, depuis les gendarmes de pierre de Pech Loubat à Narbonne, jusqu’à la porte du Soleil sur l’aire de Savasse vers Montélimar, en passant par le sanglier des Ardennes, qui se dresse fièrement le long de l’A34 vers Charleville-Mezières.

Ces œuvres géantes participent ainsi à l’attractivité du lieu et se déclinent parfois même en produits dérivés.

Une pause détente

Pour terminer notre tour de France, direction le Sud via l'A54, où nous faisons étape sur l'aire de Caissargues et son grand jardin conçu par l’architecte-paysagiste Bernard Lassus. Un espace de détente que l'on apprécie pour quelques instants, malgré la circulation automobile en fond sonore, et à quelques heures seulement du transat en bord de mer.

Pour aller plus loin, retrouvez notre sélection de 10 aires d'autoroute à travers la France.

Les choses de la ville, en partenariat avec l'Ordre des architectes.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.