David Abittan rejoint Philippe Prost qui a conçu le Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette dans le Pas-de-Calais. Avec cent ans de recul, ce monument à ciel ouvert rend hommage aux 579 606 hommes morts pendant la Première Guerre mondiale dans les Hauts de France.

Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette Ablain-Saint-Nazaire
Mémorial international de Notre-Dame-de-Lorette Ablain-Saint-Nazaire © Philippe Prost, architecte / AAPP © adagp – 2016 © Aitor ORTIZ

C'est le rendez-vous du weekend entre architecture et urbanisme. David Abittan jette un œil nouveau sur les paysages urbains. Aujourd'hui, son micro se penche sur le monument aux morts. 

Direction Ablain-Saint-Nazaire dans le Pas-de-Calais avec Philippe Prost, en charge de la conception de ce mémorial.  En face du monument, on peut voir la pleine agricole du Pas-de-Calais, et de l'autre côté, des pyramides noires, produit de l'extraction du charbon.

On plonge au cœur de la Première Guerre mondiale, plus précisément à la bataille de Notre-Dame de Lorette et ses 200 000 morts. Plus généralement ce sont tous les soldats tombés dans Les Hauts de France qui sont commémorés ici. Des soldats des armées françaises, allemandes, austro-hongroises. Des noms classés non pas par nationalité mais uniquement par ordre alphabétique. 

Ces noms sont disposés à l'intérieur d'un grand anneau sphérique semi enterré d'une centaine de mètres de diamètre. L'ambition de l'architecte était ici de se retrouver comme entre ciel et terre avec le ruban des noms réunis. Une conception qui dégage une émotion rare. 

Pour découvrir plus d’informations sur l’architecture, rendez-vous ici.

Cette chronique est réalisée en partenariat avec l’Ordre des Architectes.

L'équipe
Contact
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.