Les Nuits de Fourvière à Lyon du 1er juin au 28 juillet 2018 Théâtre, musique, danse, opéra, cirque...

Les nuits de Fourvière
Les nuits de Fourvière © édition 2018

Les Nuits de Fourvière sont dévolues aux arts de la scène et s’attachent, depuis 1946, à faire coexister les disciplines.  

Fidèle à son engagement culturel,  France Inter accompagne cette année encore de nombreux festivals durant tout l’été.  En ce mois de juin, direction Lyon pour Les Nuits de Fourvière, mythique festival pluridisciplinaire de la capitale des Gaules où se mêlent théâtre, danse, cirque et bien sûr musique avec de belles surprises en perspective !!! 

Jeudi 14 juin de 21h à 23h : soirée concert avec Phoenix, présentée par Michka Assayas. 

Phoenix, 20 ans d’une carrière applaudie dans le monde entier, un sixième opus Ti Amo (l’an dernier). Le quatuor versaillais pour un road trip musical en Italie entre amis de toujours où la joie de jouer ensemble ressort à chaque instant 58 jours, 7 créations, 5 coproductions, 3 productions, 12 premières françaises, 1 date unique en France. 

Ainsi s’annonce l’édition 2018 des Nuits de Fourvière, avec 58 spectacles de théâtre, danse, musique, opéra, marionnettes, et cirque pour 122 représentations. 

C’est Folia, une création imaginée par Mourad Merzouki de la compagnie Kafïg et Franck-Emmanuel Comte du Concert de L’Hostel Dieu qui posera la première pierre d’une édition taillée dans une forêt de promesses théâtrales, musicales et chorégraphiques. Folia sera le fruit de la subtile rencontre entre danse hip-hop et musique baroque. Suivra, en exclusivité française, Acosta Danza, programme en cinq temps dessiné par le cubain Carlos Acosta, danseur étoile du Royal Ballet de Londres. Les acrobates australiens de la compagnie Circa dirigés par Yaron Lifschitz seront de retour aux Nuits. Pour la première fois au Grand théâtre avec l’Orchestre national de Lyon, ils se laisseront porter par l’énergie primitive du Sacre du printemps d’Igor Stravinsky. Un Archipel Flamenco élaboré en complicité avec la Maison de la Danse et les Québécois du Patin Libre viendront fleurir cette édition. 

Côté théâtre, une création hors les murs des Naufragés d’après le roman de Patrick Declerck dans la mise en scène d’Emmanuel Meirieu, témoignage d’un homme parti vivre avec les clochards de Paris, en partenariat avec la Comédie Odéon. Et puis un programme orchestré autour du théâtre fantastique et décliné en quatre spectacles dont une adaptation de L’Ami commun de Charles Dickens par les belges de Comp. Marius et la relecture du Jabberwocky de Lewis Caroll par les marionnettistes canadiens des Old Trout Puppet Workshop

Côté musique, Etienne Daho nous offrira la première scène de son Blitz tour et LCD Soundsystem sera une date unique en France. Aux côtés des grands concerts de l’été, une jolie poignée de propositions avec orchestres dont la reprise en version symphonique de L’École du micro d’argent d’IAM et une création de Dick Annegarn, 12 villes, 12 chansons avec l’Orchestre du CRR. Le brésilien Seu Jorge fera entendre ses sublimes reprises en portugais des chansons de David Bowie, bande originale du film de Wes Anderson The Life aquatic, accompagné par l’Orchestre de l’Opéra de Lyon et Jane Birkin célébrera le répertoire Gainsbourg soutenue par l’Orchestre national de Lyon. 

Deux moments précieux, la venue en résidence au Domaine de Lacroix-Laval du Cirque Aïtal pour la création de Saison de Cirque et la carte blanche donnée à Yann Frisch, invité d’honneur de l’édition 2018 qui présentera Le Paradoxe de Georges, apparaîtra dans le cabaret ukrainien Terabak de Kyiv et invitera le plasticien JR et le chanteur et compositeur Patrick Watson

Source Nuits de Fourvière

Les invités
Programmation musicale
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.