Le condor de la semaine est attribué à un homme dont l'identité ne vous dira sûrement rien, Amit Kara, économiste britannique, mais qui pourtant a une influence assez importante sur les emplois des gens qui nous écoutent. Ce monsieur pense que la crise de la zone euro peut avoir une influence sur le Royaume Uni mais pas le faire tomber. Pour cela il utilise une métaphore : la crise est un ours, et dans la forêt, pour s'en sortir, il ne faut pas courir plus vite que l'ours mais plus vite que ses amis !

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.