"On a toujours eu des problèmes d'effectifs, mais aujourd'hui on a le sentiment de ne pas pouvoir assurer un service public de qualité". Doit-on, peut-on continuer à supprimer des postes de fonctionnaires ? 150 000 postes supprimés en 5 ans. Certains s'en félicitent et veulent même aller plus loin. D'autres lancent un véritable cri d'alarme : dans des secteurs essentiels, la police, l'éducation, l'état ne remplit plus ses missions. Quel doit être l'avenir de la fonction publique dans un pays qui compte 5 millions de fonctionnaires ?

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.