Depuis deux ans, Isabelle Ducau a renoncé à suivre l’actualité. Une diète médiatique salvatrice pour celle dont la vie a bien failli basculer.

Éteindre le poste de télévision
Éteindre le poste de télévision © Getty / caracterdesign

Isabelle a grandi avec les informations : France Inter le matin entre les tartines et le café, puis dans la voiture, le temps d'aller au travail. Idem le soir pendant le trajet inverse. Jusqu’au jour où cette dernière doit faire face à un épuisement professionnel, aussi appelé burn-out.

Pour se reconstruire, elle décide alors de se lancer dans une « diète médiatique », c’est le terme qu’elle emploie pour parler de son rapport ou plutôt de son non-rapport à l’actualité. Exit les journaux papiers, télévisés, radiophoniques ... uniquement des informations choisies, triées sur le volet.

Une rupture nécessaire qui lui a en partie sauvé la vie et redonné le grand sourire qu’on entend sur ses lèvres.

Aujourd’hui Isabelle Ducau a entamé une reconversion pour être sophrologue. Sur son blog Les carnets du bien-être elle partage toutes les petites trouvailles qui lui ont permis d’aller mieux et de se reconstruire après son burn-out.

Isabelle Ducau
Isabelle Ducau / Ralph Grillot

Aller + loin

Envie d'en savoir plus sur Isabelle ? Retrouvez aussi son récit dans le magazine NEON et sur Neonmag.fr tout cet été

La une de Néon
La une de Néon
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.