Eléonore est une grande curieuse, touche à tout et musicienne, elle n'a jamais refusé l'aventure, même sexuelle. Jusqu'à ce jour où un homme glisse subrepticement une langue dans son oreille.

"Je ne sais pas comment je me suis retrouvée avec sa langue dans mon oreille, mais c'était encore plus intrusif qu'une penetration"
"Je ne sais pas comment je me suis retrouvée avec sa langue dans mon oreille, mais c'était encore plus intrusif qu'une penetration" © Getty

Depuis octobre 2017 et l'affaire Weinstein qui a délié tant de langues, on a souvent entendu parler de la « zone grise ». Cette zone intermédiaire quand le non n'est pas entendu par le ou la partenaire, sans qu'il s'agisse à proprement parler d'un viol. 

Mais il semble qu'il existe une zone encore plus nuancée de « non-consentement » :  lorsque le « non » n'est pas prononcé et que l'on accepte d'avoir un rapport sexuel sans vraiment en avoir envie.

C'est l'histoire d'Eléonore, qui est un jour allée au delà de son consentement. 

De ses expériences, Eléonore en fait des chansons qu'elle accompagne au piano. Elle a même écrit une chanson qui s'intitule La dernière fois

Lien vers le Soundcloud d'Eléonore

Regarder le film de Delphine Dhilly et Blandine Grosjean, Sexe sans consentement

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.