Vanessa a grandi en même temps qu'Internet dans les années 1990. Jusqu'à ce jour où elle prend conscience de l'impact écologique du stockage en ligne et décide d'effacer ses mails.

Un jour, Vanessa a pris conscience l'impact écologique de ses actions numériques
Un jour, Vanessa a pris conscience l'impact écologique de ses actions numériques © Getty / PeopleImages

Cette dernière fois n’a l’air de rien puisqu’elle est virtuelle, mais elle permet d’amoindrir à notre échelle la consommation d’électricité réalisée par le stockage en ligne : effacer ses emails. Car il faut savoir qu’un seul mail pèse environ 10 grammes de CO2. 

Vanessa nous raconte aujourd’hui cette prise de conscience écologique.  

Et plus encore que les emails, tous les fichiers stockés dans des drives ou des clouds dévorent notre énergie. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.