Et si la lettre n'était pas encore morte ? Voici l'histoire de Jérémie, qui, pour reconquérir une amitié, s'empare de ce moyen de communication presque désuet.

 Jérémie s’est servi une dernière fois du caractère suranné et exceptionnel de la lettre pour reconquérir une amitié.
Jérémie s’est servi une dernière fois du caractère suranné et exceptionnel de la lettre pour reconquérir une amitié. © Getty

Si les cartes postales ont encore la cote pendant les vacances, recevoir une lettre est comme un petit événement. Car il faut alors prendre le temps de choisir le papier, de retrouver les vieux réflexes d’écriture cursive, d’attendre une réponse … et d’accepter le silence. Bref, tout l’inverse de l’instantanéité qu’offrent les réseaux sociaux, mails et SMS. 

Et c’est ce qu’a bien compris Jérémie qui s’est servi une dernière fois du caractère suranné et exceptionnel de la lettre pour reconquérir une amitié. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.