Tout avait pourtant bien commencé entre Facebook et Camille. Un amour naissant en 2007, puis une utilisation de plus en plus passionnelle, devenue rapidement addictive

Facebook, merci d'être passé
Facebook, merci d'être passé © Radio France / Léa Minod

Depuis début juillet fleurissent sur Facebook des messages que l'on nous invite à copier-coller pour protéger les données de son compte. Un message récurrent depuis 2012, ce qu’on appelle un hoax, apparemment inutile et sans aucune valeur juridique.

Alors quitte à protéger sa vie privée, autant choisir de ne plus l'exposer du tout .. ou alors de quitter complètement Facebook.

C'est ce qu'a fait Camille un jeune chorégraphe, mais pour des raisons un peu différentes.

On est chez lui, dans son petit appartement en travaux à Paris, sans connexion internet personnelle. Et c'est là, un dimanche qu'il se connecte pour la dernier fois à Facebook en avril 2016.

Aujourd’hui Camille n’a pas totalement arrêté les réseaux sociaux puisqu’on l’y trouve sur Instagram où il poste essentiellement des photos de nature.

Retrouvez Camille sur Instagram

►►► Envie d'en savoir plus sur Camille ? Découvrez les coulisses de son interview sur Neonmag.fr  en partenariat avec le magazine NEON.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.