Evgen n'aurait jamais du être aveugle et pourtant, à 12 ans, sa vie bascule dans le noir.

Fermer les yeux
Fermer les yeux © Getty / Thomas M. Scheer / EyeEm

En sortant du métro suivez l’odeur de savon, c’est la porte juste à côté.

Voilà comment Evgen Bavčar me guide jusqu’à son pied-à-terre parisien. La capitale, le photographe l’a connue dans les années 1970, le nez au vent, happé par les parfums de femmes. Evgen est né Slovénie en 1946 qui était à l’époque encore la Yougoslavie. Il a pris le temps d'observer le monde jusqu'à ce que deux accidents successifs le privent de la vue. Alors il se bat, pour être comme tout le monde malgré sa cécité, au point de s'emparer de l'outil des yeux par excellence : l'appareil photo.

Photographe et aveugle. La contradiction ne semble pas l’effrayer. Et ses photos semblent sortir tout droit d'un rêve, de derrière ses pupilles.

Tout le monde avant moi verra mes photos, mais je sais qu’elles me seront révélées le jour de ma mort.

Aller + loin

Le site internet d'Evgen Bavcar

Ecouter la version longue de la vie palpitante d'Evgen Bavcar sur Boxsons

Envie d'en savoir plus sur Evgen ? Retrouvez aussi son récit dans le magazine NEON et sur Neonmag.fr tout cet été

La une de Néon
La une de Néon
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.