Votre vie est triste et sans saveur ? Engagez-vous dans l’armée du bonheur et faites vos classes de joie de vivre en suivant un programme choc d’entrainement au bonheur.

Votre vie est triste et sans saveur ? Engagez-vous dans l’armée du bonheur et faites vos classes de joie de vivre en suivant un programme choc d’entrainement au bonheur, basé sur la célèbre méthode du docteur en psychologie positive : Tal Ben Shahar.

SERGENT : « Je suis bonheur ! »

SOLDATS (en chœur) : « Chef, Oui chef ! »

SERGENT : « Je suis joie de vivre ! »

SOLDATS (en chœur) : « Chef, Oui chef ! »

SERGENT : « Je suis heureux d’être heureux ! »

SOLDATS (en chœur) : « Chef, Oui chef ! »

Participez à nos stages de bonheur commando et atteignez la joie de vivre en seulement 3 semaines.

SOLDAT GRANDBESANçON : « Bouhou »

SERGENT : « 1ère Classe Grandbesançon ! On arrête de chialer ! »

SOLDAT GRANDBESANçON : « Mais mon mec vient de me quitter… bouhou… »

SERGENT : « Et alors !? Vous allez vous apitoyer sur votre sort encore combien de temps ?! Et pourquoi personne ne la soutient !? »

SOLDAT GRANDBESANçON : « Bouhou… »

SERGENT : « Pour la peine, toute la compagnie va me faire 50 ouvertures et fermetures de chakras ! »

SOLDATS (en chœur) : « Oh non… »

L’armée du Bonheur, un corps d’élite prêt à tout pour combattre la morosité ambiante de notre pays.

SERGENT : « 2ème classe Boulet ! Qu’est ce qui y a encore !? »

SOLDAT BOULET : « J’ai une vie de merde, chef… »

SERGENT : « J’ai jamais vu un soldat qui portait aussi bien son nom !!! Vous n’êtes qu’une petite fiente dépressive qui se complait dans son malheur ! Je vais faire de vous des machines de bonheur. Des champions du positivisme. De l'allégresse à l'état pure ! »

L’armée du Bonheur : votre joie de vivre, notre fierté.

SERGENT : « Avant j’pleurais et j’me plaignais ! »

SOLDATS (en chœur) : « Avant j’pleurais et j’me plaignais ! »

SERGENT : « Mais le bonheur m’a illuminé ! »

SOLDATS (en chœur) : « Mais le bonheur m’a illuminé ! »

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.