Pour réagir ou commenter l'émission sur Twitter :

LedessindeNina
LedessindeNina © Nina Luec Radio France /

Stéphanie Duncan reçoit Natacha Henry pour "les soeurs savantes", Laurence Ligier et l'association Caméléon qui vient en aide aux enfants victimes d'abus sexuels aux Philippines et la physicienne marocaine Rajaa Cherkaoui El Moursli

"Les soeurs savantes"de Natacha Henry

Une grande scientifique peut en cacher une autre... Sans sa soeur aînée Bronia, Marie Curie serait restée gouvernante d’enfants. Elle n’aurait jamais gagné Paris pour s’inscrire à la Sorbonne, ni épousé Pierre Curie, sans doute pas découvert la radioactivité et encore moins obtenu deux prix Nobel.Sans Marie, Bronia Dluska ne serait pas devenue l’une des premières femmes médecins, elle n’aurait pas ouvert le meilleur sanatorium de Pologne ni dévoué autant d’énergie à ses engagements, côtoyant les esprits les plus brillants de son temps.C’est le portrait croisé de ces pionnières aux destins indissociables, que raconte Natacha Henry pour la première fois.### Laurence Ligier

Fondatrice et directrice de l'Association Caméléon qui vient en aide aux enfants victimes d’abus sexuels et défavorisés, ainsi qu’à leurs familles.

Pour soutenir l'association Caméléon ici

Rajaa Cherkaoui El Moursli

La physicienne marocaine Rajaâ Cherkaoui El Moursli a remporté le prix de la fondation L'Oréal-Unesco pour les femmes et la science, zone Afrique et États arabes. Rajaâ Cherkaoui El Moursli est spécialiste en physique des hautes énergies et en physique nucléaire, professeure à l’université Mohammed-V au Maroc.

La chronique de Colombe Schneck:

"Au moins il ne pleut pas" de Paula Jacques (Stock)

Au moins il ne pleut pas
Au moins il ne pleut pas © Paula Jacques / Paula Jacques

Les références

L'équipe

Mots-clés: