Voilà ce qu’on pouvait lire dans un cahier d’école maternelle en 1962 : "Dans une famille, la maman fait le ménage, lave le linge, prépare les repas, soigne ses enfants. Parfois, elle a un métier, comme papa. »... Et il n’est pas si loin, non plus, le temps où filles et garçons au collège, pourtant mixte, (c’était bien après 1968, il y avait même déjà des cours d’éducation sexuelle, c’est vous dire…) le temps où, à l’heure des travaux manuels, garçons et filles tout à coup se séparaient. Pfftt… Les uns, à l’atelier de menuiserie, les autres au cours de couture (le premier semestre) et au cours de cuisine (le deuxième)… Vous avez bien sûr deviné où allaient les garçons, et où allaient les filles, vêtues de leur horrible blouse en nylon rose… Comment pourrait-on appeler cela avec le recul ? Du sexisme tranquille et parfaitement décomplexé ?… Aujourd’hui, heureusement, tout cela s’est envolé… L’école républicaine prône l’égalité hommes-femmes. Tout va bien. Tout va bien ? Ou le sexisme aurait-il simplement changé de visage ?

La revue de presse de Nathalie Dolivo grand reporter au magazine Elle :

  • La justicière mystère.

  • Un documentaire sur les Femen.
  • Le tube de l'été "Blurred lines".

Le dessin du jour de Nina Luec :

Filles à la vanille et gars au chocolat.
Filles à la vanille et gars au chocolat. © Radio France / Nina Luec
le dessin du jour de Nina Luec
le dessin du jour de Nina Luec © Radio France / Nina Luec

Les liens

Plan ABCD de l'égalité

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.