Je voudrais aujourd’hui rendre hommage au courage de femmes manifestantes : d’abord, celles qui avant-hier en Egypte, ont osé se rendre Place Tahrir, au Caire, pour manifester contre les agressions sexuelles dont elles sont régulièrement victimes.

Ensuite : mardi dernier, à Kidal, dans le nord du Mali, occupé par les islamistes : Pour la première fois, des femmes ont osé marcher dans la rue pour protester contre l’instauration de la charia. Et à coups de cailloux, elles ont réussi à faire fuir les hommes d’Al Qaida !

Aujourd’hui, quelques semaines avant l’ouverture des JO de Londres, c’est des femmes et du sport que nous aller parler. Avec Françoise Sauvageot, Présidente de la Fédération française d’éducation sportive et Vice-Présidente du Comité national olympique.

Je reçois également Patricia Mazuy, cinéaste. Son dernier film sorti en janvier et qui vient de sortir en DVD, était « Sport de filles » avec l’actrice Marina Hands dans le rôle d’une jeune cavalière qui veut devenir championne de dressage. Mais, en même temps que la sortie de votre film, elle a rédigé en janvier dernier une tribune rageuse dans Le Monde dénonçant les difficultés des filles à participer aux jeux olympiques.

Mais d’abord, en première partie d’émission, place à une grande dame : Tereska Torrès, ancienne résistante : Elle a fait partie des 26 femmes qui, en 1940, furent les premières à s’engager auprès du général de Gaulle à Londres. Quarante ans plus tard, la vieille dame qu’elle était devenue est partie en Ethiopie vers une autre aventure dangereuse : sauver des enfants juifs falashas. C’était quelques mois avant l’opération Moïse menée par Israël.

Tereska Torrès, qui à 90 ans aujourd’hui, n’a pas hésité à venir à la radio, en baskets, pour répondre à mes questions.

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.