Madame de Staël et Napoléon
Madame de Staël et Napoléon © Radio France / Nina Luec

Pour réagir ou commenter l'émission sur Twitter :

Quelques bonnes nouvelles pour les droits des femmes :

-Les sages-femmessont maintenant autorisées à pratiquer des interruptions volontaires de grossesse médicamenteuses. L'article de loi, approuvée à l’Assemblée nationale dans la nuit de jeudi à vendredi, était défendu par la ministre de la Santé, Marisol Touraine, pour "faciliter l'accès des femmes à l'IVG ». Il s’ajoute à celui voté la veille qui supprime le délai de réflexion obligatoire de sept jours pour les femmes souhaitant avorter.

Signalons au passage que le député-maire d’Orange Jacques Bompard (ex-Front National) avait déposé un amendement proposant au contraire de rallonger ce délai et de faire écouter le cœur du fœtus à la mère, pour bien sûr l’inciter à ne pas avorter. Une initiative qui rappelle celle en 1974 du député René Feït qui, lors du débat sur la loi Veil, avait diffusé dans l’hémicycle un enregistrement de cœur de fœtus.

-Grâce à la loi sur la parité, désormais, un conseiller départemental sur deux est une femme. Une avancée historique quand on sait que les femmes ne représentent encore que 16% des maires. Mais le 2 avril, quand il a fallu voter pour la présidence des conseils départementaux, les vieux réflexes ont refait surface comme une poussée d’acné : « Tu comprends ma chérie, je suis pour la parité, mais pour présider le département, surtout dans ce contexte de crise, il faut quelqu’un qui ait de l’expérience…. Et l’expérience, c’est moi, le vieux briscard, qui en ai… Dans quelques années pourquoi pas ?... Quand t’auras fait tes preuves » Un discours machiste et conservateur qui est hélas relayé par beaucoup de femmes politiques qui aiment plus le travail sur le terrain que les honneurs de la tribune. Résultat : Seules 10 femmes présideront les nouveaux conseils départementaux : 10 sur 101.

Donc…Veillons au grain…. comme disait ma grand-mère !

Laurence de Cambronne journaliste qui a longtemps travaillé à ELLE, a écrit un roman autobiographique au sujet de Madame de Staêl, qui a incarné la résistance intellectuelle face à Napoléon."Madame de Staël" la femme qui faisait trembler Napoléon (Allary Editions)

Madame de Staël
Madame de Staël © Radio France / Laurence de Cambronne

Dominique de St-Pern , journaliste, écrivaine, a consacré un roman à Karen Blixen, auteure de "la ferme africaine" qui sera adapté au cinéma par Sydney Pollack avec Meryl Streep et Robert Redford. "Baronne Blixen" (Stock)

baronne blixen
baronne blixen © Radio France / DR

Laure Hillerin, journaliste et historienne vient de publier "La comtesse Greffulhe : l'ombre des Guermantes" (Flammarion), cette femme qui a inspiré à Marcel Proust son célèbre personnage de la mystérieuse duchesse de Guermantes dans "A la recherche du temps perdu"

La comtesse Greffulhe
La comtesse Greffulhe © Radio France / Laure Hillerin

La chronique de Colombe Schneck

"Panique" de Lydia Flem, en poche chez Points Seuil.

Panique
Panique © Radio France / Lydia Flem
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.