Jeanne Captive Philippe Ramos
Jeanne Captive Philippe Ramos © Radio France /

Jeanne Captive le film de Philippe Ramos sera sur les écrans dés le 16 novembre.

Notre émission est consacrée aujourd’hui à la femme sans doute la plus emblématique de l’histoire de France… On peut même dire qu’elle est la seule femme qui dans la mémoire collective puisse rivaliser avec les Clovis, Charlemagne, Louis XIV, Napoléon, De Gaulle… Jeanne d’Arc !

Au 15ème siècle, en pleine guerre de Cent ans, cette petite paysanne de Domrémy, en Lorraine, entend des voix l’appelant à libérer le royaume des Anglais et à conduire le dauphin Charles se faire sacrer roi à Reims. A seize ans, elle se met en route et, troquant la robe de femme pour l’habit de soldat, accomplit (contre toute attente) ce qui (elle n’en doute pas) est la volonté de Dieu. Mais en 1430, Jeanne est capturée par les Bourguignons, alliés des Anglais. Et l’année suivante, reconnue coupable d’hérésie, elle est brûlée vive à Rouen ; elle n’a que 19 ans.

Une histoire très courte qui aurait pu tomber dans les oubliettes. Et bien non. Depuis bientôt 6 siècles, la pucelle d’Orléans, sainte ou sorcière, n’en finit pas de fasciner (parfois au prix de récupérations politiques) et de nous étonner : Comment cette fille du peuple a-t-elle osé s’habiller en homme et prétendre parler directement à Dieu ?

Et, c’est notre sujet aujourd’hui, Jeanne, depuis la naissance du cinématographe, n’en finit pas d’inspirer les réalisateurs. Depuis le muet jusqu’à aujourd’hui.

Et le dernier film en date, c’est celui de Philippe Ramos, « Jeanne captive » qui sort mercredi prochain dans les salles. Avec dans le rôle titre, Clémence Poésy.

Avec nous aujourd’hui également : Olivier Bouzy. Historien du Moyen Age et spécialiste de Jeanne d’Arc, notamment au cinéma.

Les liens

Le centre Jeanne d'Arc

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.