Les religions sont-elles les ennemies des femmes ? Pour l’écrivain bengladaise Taslima Nasreen, menacée de mort depuis des années par des fondamentalistes musulmans, la réponse ne fait pas l’ombre d’un pli : « Ce sont bien les religions, dit-elle, qui encouragent l’oppression des femmes et les empêchent de jouir des mêmes droits que les hommes ».

A cette question vaste, complexe, nous, dans cette émission, on se gardera bien de répondre mais on racontera deux histoires :

-En 1796, était publié « La Religieuse ». L’auteur de ce roman, Denis Diderot, mort douze ans plus tôt, s’était bien gardé de le faire publier dans son intégralité de son vivant, fatigué des attaques de la censure et de plusieurs séjours en prison. Ce roman, génial, dénonçant l’enfermement des filles au nom de Dieu, s’inspirait d’une histoire vraie, celle de Marguerite Delamare, jeune fille de 15 ans, encloîtrée de force par ses parents (on pourrait dire enterrée vive) et qui, malgré ses appels au secours, y resta jusqu’à sa mort 60 ans plus tard.

-Autre histoire, celle avec un grand H, celle des femmes mystiques : ces Catherine de Sienne, ces Thérèse d’Avila, ces Thérèse de Lisieux et tant d’autres… Ces femmes qui, tout au long de l’histoire du christianisme catholique, au contraire de la Religieuse de Diderot, trouvèrent dans la foi un accomplissement, un dépassement de soi dont l’intensité, frisant la folie, suscitait souvent l’effroi et la désapprobation de leurs supérieurs religieux…

Les liens

"La religieuse " de Guillaume Nicloux

Les invités

Les références

L'équipe

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.