Aujourd’hui, c’est aux images, aux représentations de femmes dans l’art que cette émission est consacrée… Du moins à quelques unes d’entre elles, car le sujet est si vaste.

Mais d’abord, l’info de la semaine : C’était mercredi dernier, à Séoul ; la capitale de la Corée du sud. Quelques très vieilles dames soutenues par des centaines de manifestants plus jeunes, armés de tambours et de cymbales, sont venus crier sous les fenêtres de l’ambassade du Japon. Leur objectif : rappeler au voisin nippon un crime de guerre resté à ce jour impuni : Pendant la Seconde Guerre mondiale, environ 200 000 jeunes Coréennes ont été engagées de force dans l’armée japonaise pour servir d’esclaves sexuelles. Il a fallu attendre les années 1990 pour que les rares survivantes osent parler et réclamer justice. La plus âgée a aujourd’hui 91 ans. Le gouvernement japonais attend-il que ces femmes soient toutes mortes pour ne pas avoir à reconnaître officiellement ce crime ?

Peintures de femmes… De même que la photographie publicitaire privilégie encore aujourd’hui le modèle féminin, de même, de tous temps, les femmes ont été omniprésentes dans l’art : surtout les madones et les femmes nues… Images pieuses, tendres, sensuelles et parfois aussi… terrifiantes !

Avec nous pour en parler aujourd’hui, l’écrivain Camille Laurens, connue surtout pour ses romans. Aujourd’hui, elle publie un livre très particulier, passionnant et étrange :  Les fiancées du diable ; enquête sur les femmes terrifiantes, aux éditions du Toucan… Rempli de reproductions de tableaux souvent rares de femmes.

Mais comme il arrive aussi heureusement que les femmes se dessinent et se peignent elles-mêmes, Stéphanie Duncan a pu interviewer  Claire Bretécher, la célèbre dessinatrice de BD qui, on le sait moins est aussi peintre. Elle vient de publier aux éditions du Chêne, Claire Bretécher, recueil de dessins et de peintures où la dessinatrice des Frustrés et d’Agrippine révèle son art de portraitiste de femme et d’enfant.

Claire Bretécher nous parle de son travail, de ses copines et un peu d’elle-même…

Avec nous également Jean-Christophe Valtat. Écrivain, professeur de lettres, et réalisateur (avec Jean-Claude Monod) du film, Augustine, l’histoire d’une jeune fille dite « hystérique » qui, entre les mains du docteur Charcot au 19e siècle, devient objet d’expérimentation et objet photographique.

Voici la bande-annonce du moyen-métrage, Augustine, le film de Jean-Christophe Valtat et Jean-Claude Monod.

Les invités
Les références
L'équipe