A vous, madame ou monsieur, qui pensez qu’aujourd’hui tout va pour le mieux sur le terrain de l’égalité femmes-hommes en France, ou que le plafond de verre n’est qu’un miroir aux alouettes, fermez votre radio… Ou… Attendez !... Ecoutez ceci : l’étude est parue mardi dernier. Commandée par la commission féminine d’HEC, la grande école de commerce, elle révèle qu’en 2014 encore, une femme diplômée d’HEC a deux fois moins de chance qu’un homme de devenir PDG ou d’obtenir un mandat d’administrateur… Et quand on regarde les trajectoires de carrière depuis 40 ans, on se rend compte que seules 17% des femmes diplômées sont devenues dirigeantes, contre 32% des hommes… Et les écarts de rémunérations sont à l’avenant… Pourquoi de tels écarts, à votre avis ? Même à HEC où, que ce soit aux garçons ou aux filles, on n’apprend pas vraiment à être de gentils agneaux qui baissent l’échine, mais plutôt à savoir se battre en disant très fort « je suis le ou la meilleure !! »…. Alors pourquoi ces différences ? Eh bien, tout simplement parce que ces jeunes femmes, très vite, sont confrontées à un choix, un choix cornélien, rarement connu de ces jeunes messieurs : que vais-je privilégier : ma carrière ou celle de mon mari ? ma carrière ou ma famille ?... Ma carrière ou mes adorables jumeaux qui me réclament à cors et à cri... Voilà… Le tour est joué ! Et si ça se passe comme ça à HEC, vous imaginez ailleurs…. Bonne fête à toutes les mamans !

La revue de presse de Nathalie Dolivo, grand reporter au magazine Elle :

  • Au Vatican, un groupe de femmes a adressé une lettre au pape François pour demander un débat sur le célibat des prêtres…

  • En Iran, le clip « Happy » de Pharell Williams mène à la prison…

  • Une étude anglaise montre que les femmes sont tout aussi misogynes que les hommes sur twitter…

L'animation du jour de Nina Luec :

L'animation du jour de Nina Luec
L'animation du jour de Nina Luec © Radio France / Nina Luec

Les liens

Equilibres et populations

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.