Après-demain, dimanche, ça ne vous a pas échappé : c’est la fête des mères… Un rituel (un peu comme Noël) auquel on se plie (de plus ou moins bonne grâce) ou sur lequel au contraire on se braque ( « une fête pétainiste ! », « une fête commerciale ! »…) Mais auquel on est rarement indifférent, tant le lien mère-enfant est sensible … Si sensible qu’aujourd’hui la plupart des écoles ont carrément arrêté la fabrication de cadeaux par les élèves. Fini ! Adieu les colliers de nouilles !

La fête des mères en France est née, non pas sous Vichy comme on le dit souvent, mais dans les années 20. Tiens ! Pas un hasard ! Comme la loi criminalisant l’avortement : après l’hécatombe de 14-18, les femmes étaient sommées d’enfanter, et en quantité. Puis, sous le régime de Vichy, la fête des mères devient un instrument de propagande politique : « Mères de France, déclare le vieux maréchal, vous seules savez donner à tous ce goût du travail, ce sens de la discipline, de la modestie et du respect qui font les hommes sains et les peuples forts. »

Et, sans transition : 1950, le président Vincent Auriol officialise la date de la fête des mères : le dernier dimanche du mois de mai.. Le rituel était né.. Bonne fête, les Momans !

La revue de presse de Valérie Toranian, directrice de la rédaction du magazine Elle :

  • L'héroine de la banlieue de Londres

  • Sexe et jihad

  • Aux USA on paye pour avoir des filles

Le dessin du jour de Nina Luec :

le dessin du jour de Nina Luec
le dessin du jour de Nina Luec © Radio France / Nina Luec

Les liens

Le blog "Maman travaille"

La journée "Maman travaille" le 06 juin 2013.

Le site de l'ORSE

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.