Gertrude Stein
Gertrude Stein © Radio France / Carl Van Vechten

S’il y a une femme qui a, sans nul doute, joué un rôle dans l’histoire de l’art, c’est bien Gertrud Stein. Ecrivain et collectionneuse d’art, elle affirmait que c’est elle, et personne d’autre, qui en 1903 découvrit Matisse et Picasso, les deux géants de l’art moderne… Une paternité (plutôt une maternité) sans doute un peu exagérée. Mais c’est si rare les femmes qui la ramènent : généralement celles qui agissent dans l’histoire tendent à minimiser leur rôle, en s’excusant presque d’exister ! On pardonnera donc à Gertrud Stein !

Gertrud Stein qui est encore aujourd’hui pour les Américains une figure de l’avant-garde et du féminisme. Nous en parlerons avec Nadine Satiat qui vient de lui consacrer une imposante biographie chez Flammarion. A l’occasion de la grande exposition «Matisse, Cézanne, Picasso… l’aventure des Stein » qui se tient au Grand Palais à Paris jusqu’au 12 janvier.

A l’époque où Gertrud Stein débarquait à Paris à la conquête de l’art moderne, deux jeunes femmes inconnues et voilées, Zennour et Nouryé s’enfuyaient de leur harem de Constantinople et prenaient secrètement un train pour Paris. Une aventure rocambolesque que nous rappellera l’historien Alain Quella Villéger.

Mais d’abord, pour commencer cette émission, nous parlerons « poil ». Avec vous, Anne-Friederike Muller-Delouis… Bonjour…Puisque vous êtes un des auteurs de « l’histoire du poil » un livre dirigé par Marie-France Auzépy et Joël Cornette, qui vient de sortir chez Belin. Un livre passionnant, drôle et savant, où l’on apprend que le poil, qu’il soit vulgaire-poil ou somptueuse chevelure, le poil est je cite, « un révélateur subtil de l’état d’une société ». Mais ce poil, si subtil, que révèle-t-il de nos identités sexuelles ?

Les invités
Les références
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.