[Re]découvrez la série consacrée des Médias Francophones Publics consacrée à Alain Bashung.

Alain Bashung, 1981
Alain Bashung, 1981 © Sipa / Catherine Faux

Les médias francophones publics vous proposent de [re] découvrir cette série qui vous emmène dans un voyage musical, sur les traces d'Alain Bashung. Une série proposée par Gérard Suter et David Golan.

Episode 1 : Histoire de famille

Où l'on parle de l'enfance, le déracinement, la découverte de la musique, l’ambiance en Alsace. La découverte que Roger Bashung n’est pas le père d'Alain. L’impardonnable mensonge de Geneviève, mère de Bashung. Le retour à Paris, la rupture avec la famille, la mort de Geneviève.

Avec Evelyne Ravidat (cousine de Bashung), Richard et Robert Koessler (cousin de Bashung), Alain Jean (cousin de Bashung), Chantale Monterastelli ( ex-épouse de Bashung), Boris Bergmann (parolier), Jean Fauque (auteur de chansons), André Georget (compositeur, musicien) et Marc Besse (biographe de Bashung).

"Bashung soulève les passions". C’est ce qu’estime Gérard Suter de la RSR, qui produit pour les Radios Francophones publiques cette série de dix émissions autour du chanteur décédé l'an passé. Personnage mystérieux s'il en est, Alain Bashung entretenait des relations compliquées avec son entourage. Les circonstances de sa naissance et son éducation confiée à ses grands-parents d’adoption expliquent peut-être sa quête d’une famille stable, aussi bien sur le plan professionnel que sur le plan affectif.

Est-ce pour cela que le succès fut long à venir ? Bashung débute comme chanteur à voix dans les années 1960, et s'inscrit bien dans l'air du temps avec des chansons éditées en 45T. La rencontre avec le parolier Boris Bergman fut déterminante : "Il y a une alchimie très particulière entre Bashung et Bergman, pense Gérard Suter. Bashung se libère, s'ouvre, et se met à chanter des textes beaucoup plus autobiographiques". Ce sera "Roulette Russe" (1980), tiré par "Gaby, Oh! Gaby", qui n'est publié dans un premier temps qu’en 45 tours à la faveur d'une "queue de session", un reste de jours de studio destiné à un autre musicien.

Bashung, en tous cas, gère mal ce succès ; toute sa carrière ne sera qu'une fuite permanente pour échapper à la prison des formats. Pour réaliser la série d'émission, Gérard Suter et le réalisateur David Golan ont réuni plusieurs dizaines d'heures de témoignages. Ils se sont appuyé sur les documents sélectionnés dans les archives des partenaires des Radios Francophones Publiques, mais sont également allés à la rencontre de l'entourage du chanteur, et recueilli les souvenirs vifs – quelque fois à vif – des paroliers Boris Bergman et Jean Fauque, de ses deux épouses, de son fils... En Alsace, on retrouvera à travers sa famille d’adoption la trace de ses premiers souvenirs. Gaby, le sait-on ? y est un personnage réel.

"Les conditions de réalisation d’une série comme celle-ci sont exceptionnelle, se réjouit Gérard Suter. En réunissant les moyens de quatre radios dans le cadre de Radios Francophones publiques, nous pouvons réaliser un projet ambitieux, dans de très bonnes conditions. Et n'oublions pas d'écouter Bashung: il nous laisse des albums sublimes."

Nous contacter
(ré)écouter Les Feuilletons radiophoniques des MFP Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.