Symphonie n° 7 en Ré mineur opus 70 d’Antonin Dvorak Orchestre Philharmonique de Radio France Direction : Paavo Järvi Enregistré le 18 février 2005 au Théâtre des Champs-Élysées Entre 1865 et 1893, Antonin Dvorak composa neuf Symphonies, le même nombre donc que celles de Ludwig van Beethoven, Franz Schubert, Gustav Mahler et Anton Bruckner. Ecrite à partir de décembre 1984 pour la Royal Philharmonic Society de Londres, la Symphonie n° 7 fut créée avec succès le 22 avril 1885 à Londres sous la direction de Dvorak lui-même. Moins populaire que la Symphonie du Nouveau Monde, cette 7ème Symphonie s’est néanmoins imposée comme l’une des œuvres les plus matures de la production du compositeur. Dvorak dédia par la suite cette symphonie à Hans de Bülow et écrivit : « Gloire ! Tu as donné vie à cette œuvre ». L’Apprenti sorcier de Paul Dukas Orchestre National de France Direction : Kurt Masur Enregistré le 26 février 2003 à Hong Kong en Chine L’œuvre orchestrale de Paul Dukas, très talentueuse mais peu abondante, se limite à la Symphonie en Ut Majeur, l’ouverture Polyeucte, le poème dansé La Péri et le poème symphonique L’Apprenti sorcier. Composé en 1897, l’Apprenti sorcier fut créé le 18 mai de la même année à la Société Nationale sous la direction du compositeur. Ce scherzo symphonique d’après une ballade de Goethe connut un succès immédiat. La rigueur de son architecture et la clarté de son langage font de cette partition l’œuvre la plus célèbre de Dukas. Site réalisé en collaboration avec la Documentation des Emissions Musicales de Radio France

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.