Symphonie n°9 en Mi mineur opus 95 «Du Nouveau Monde» d’Antonin Dvorak Orchestre National de France Direction : Kurt Masur Enregistré le 15 juin 2006 à la basilique Saint-Denis lors du Festival de Saint-Denis Entre son mariage avec Anna Frantiska Čermakova en novembre 1873 et son départ pour l’Amérique en septembre 1892, l’inspiration de Antonin Dvorak est très abondante - il écrit des œuvres de musique de chambre (Lieder, Sextuor pour cordes, 3 Quatuors à cordes), 2 opéras, 2 Sérénades, 3 Symphonies, un Concerto pour piano, les Variations symphoniques, un Stabat Mater, une première série de Danses slaves, 3 Rhapsodies pour orchestre, les 6 légendes, le Concerto pour violon, Ma Patrie…Son activité est également très chargée - en 1874, il est organiste titulaire à l'église Saint Adalbert de Prague ; les festivals de Birmingham et de Leeds ainsi que la Société Philharmonique Royale de Londres lui passent des commandes ; il dirige ses œuvres à Berlin, Vienne, Budapest, Dresde, Francfort, et en Russie (invité par Tchaikovski en 1890). Sa réputation est européenne, mais il n’est pas un inconnu aux Etats Unis : en juin 1891, la présidente et fondatrice du Conservatoire National de Musique de New York, Jeannette Thurber, lui propose le poste de Directeur artistique et professeur de composition pour un salaire annuel 25 fois supérieur à celui que le Conservatoire de Prague lui verse. Dvorak, accompagné de sa femme et de leurs enfants (Otilie et Antonin), embarque sur le ‘SS Saale’ pour arriver à New York le 26 Septembre 1892, avec un Te Deum que Madame Thurber avait commandé pour le 400ème anniversaire de la découverte de l’Amérique. Parmi les œuvres écrites sur ce nouveau continent figurent le Quatuor n°12 en fa Majeur, le Quintette à cordes en mi bémol Majeur, la Sonatine en sol Majeur pour violon et piano, les Chants bibliques. La Symphonie n°9 (la première publication portait le numéro 5) dite Du Nouveau Monde fut jouée pour la première fois à New York le 15 Décembre 1893, l'Orchestre Philharmonique de New York était dirigé par Anton Seidl. Ouverture cubaine de George Gershwin Orchestre National de France Direction : Emmanuel Krivine Enregistrée le 17 juillet 2004 à l’Opéra Berlioz-Le Corum lors du Festival de Radio France et Montpellier. « Dans ma composition, j’ai tenté de combiner les rythmes cubains et ma propre thématique. Le résultat est une ouverture symphonique imprégnée de danses cubaines ». C’est sous son titre initial, « Rumba », qu’elle a été créée le 16 août 1932 au Stade Lewisohn de New York par l’Orchestre Philharmonique de New York que dirigeait Albert Coates. L'œuvre prend le nom d’« Ouverture cubaine » pour le concert que George Gershwin dirige quelques mois plus tard au Metropolitan Opera - affirmant que cela donne « Une idée plus juste du caractère et de l’intention de la musique ». Site réalisé en collaboration avec la Documentation des Emissions Musicales de Radio France

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.