Symphonie en Ut Majeur de Georges Bizet Orchestre Philharmonique de Radio France Direction : Armin Jordan Enregistré le 19 février 1999 à la Salle Pleyel Après avoir entendu la Symphonie n°1 de Gounod en avril 1855, Georges Bizet, alors âgé de 17 ans, s’attaque à la composition de sa Symphonie en Ut Majeur et la termine en novembre de la même année. Ne voyant dans cette partition qu’un exercice d’école, le compositeur n’envisage pas de la faire exécuter. L’œuvre est redécouverte en 1932 puis interprétée pour la première fois le 26 février 1935 à Bâle sous la direction de Felix Weingartner, qui la fait également connaître à Paris le 29 mai 1936. La Chauve-souris, Ouverture de Johann Strauss Orchestre Philharmonique de Radio France Direction : John Nelson Enregistré le 14 décembre 1996 au Théâtre des Champs-Elysées L’œuvre de Johann Strausscomporte une quinzaine d’opérettes composées pour les théâtres viennois. La plus célèbre d’entre elles, La Chauve-souris, écrite sur un livret de Haffner et Genée d’après le vaudeville Le Réveillon de Meilhac et Halévy, est créée le 5 avril 1874 à Vienne. Dans l’Ouverture, les thèmes de certains airs de l’ouvrage sont repris à la manière d’un pot-pourri. L’œuvre remportera un succès considérable à travers le monde; Mahler ira même jusqu’à l’introduire dans le répertoire de l’Opéra de Vienne dès 1894. Le Beau Danube bleu de Johann Strauss Orchestre National de France Direction : John Nelson Enregistré le 14 décembre 1996 au Théâtre des Champs-Elysées Le Beau Danube bleu figure, dans l’œuvre de Johann Strauss ainsi que dans le répertoire viennois, comme l’une des plus célèbres valses. Ecrite à l’origine pour chœur d’hommes et orchestre sur un texte chanté du poète Joseph Weyl, l’œuvre est interprétée pour la première fois sans grand succès le 15 février 1867. C’est à l’occasion d’un dîner pendant l’Exposition Universelle à Paris qu’une version orchestrale voit le jour ; ce sera un triomphe. Site réalisé en collaboration avec la Documentation des Emissions Musicales de Radio France

Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.