Pétrouchka d’Igor Stravinsky Orchestre Philharmonique de Radio France Direction : Tugan Sokhiev Enregistré le 20 novembre 2005 dans la Grande salle de la Cité de la Musique. C’est à Clarens, sur les bords du lac Léman, où il rejoint sa femme qui vient de mettre au monde leur second fils, en septembre 1910, que Igor Stravinsky fait entendre quelques mesures d’une nouvelle composition à Serge Diaghilev : une sorte de Konzertstück pour piano et orchestre. Après avoir enfin trouvé le titre qui exprimerait à la fois sa musique et la figure de son personnage – « Pétrouchka ! l'éternel et malheureux héros de toutes les foires, de tous les pays ! », Stravinsky en conçoit l’intrigue, les décors et les costumes. Diaghilev correspondit tout l’hiver 1910/1911 avec Stravinsky, ainsi qu’avec le peintre Alexandre Benois, et le chorégraphe Mikhail Fokine : la première représentation était prévue pour la saison des Ballets Russes à Paris. En juin 1911 le Théâtre du Châtelet annonçait : Création mondiale à Paris au théâtre du Châtelet le 13 juin 1911, Scènes burlesques en quatre tableaux d'Igor Stravinsky et Alexandre Benois. Chorégraphie : Michel Fokine ; Principaux interprètes : Tamara Karsavina, la ballerine ; Vaslav Nijinsky, Pétrouchka ; Alexandre Orlov, le Maure ; Enrico Cecchetti, le charlatan. Musique : Igor Stravinsky ; Direction : Pierre Monteux ; Décors et costumes : Alexandre Benois. Après huit représentations à Paris, la troupe part pour Londres, où est prévue la première à Covent Garden le 21. Stravinsky reviendra sur la partition en 1947 pour y apporter des modifications instrumentales. 2ème Suite de Daphnis et Chloé de Maurice Ravel Orchestre Philharmonique de Radio France Direction : Myung-Whun Chung Enregistré le 21 octobre 2005 dans la Salle Olivier Messiaen de Radio France. Le 8 juin 1912, c’est la première au Châtelet de « Daphnis et Chloé », ballet commandé par Serge Diaghilev à Maurice Ravel. Ravel travaillait déjà depuis juin 1909 sur cette partition - le 1er mai 1910, il termine une première version pour piano, qui sera jouée en juin devant un envoyé de Diaghilev, puis publiée cette même année aux éditions Durand. En avril 1911, Ravel dit à Louis Aubert : « J’en ai assez de Daphnis, il n’y a plus que le final à faire. Veux-tu, je t’en prie, faire un finale à ma place ». « Je crois que le grand honneur de ma vie musicale – même si on ne retient rien de mes propres œuvres – sera d’avoir ce jour-là dit non à Maurice Ravel » commentera plus tard Louis Aubert. Ce fut bien Maurice Ravel qui termina le ballet le 5 avril 1912, en reprit l’orchestration, et, le 22 du même mois livra une partition « avec chœur sans paroles, et surtout un finale complètement refait ». La Suite n°2 comprenant 3 mouvements : Lever du jour, Pantomime, Danse générale, dont l’orchestration est identique à celle du ballet intégral, a été éditée en 1913 par les éditions Durand. Site réalisé en collaboration avec la Documentation des Emissions Musicales de Radio France

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.