Sérénade pour cordes en Mi Majeur opus 22 d’Antonin Dvorak Orchestre Philharmonique de Radio France Direction : Armin Jordan Enregistré le 19 décembre 2003 à la Salle Olivier Messiaen à Radio France. Lorsqu’on prononce son nom, on pense d’emblée à sa fameuse symphonie dite ‘’du Nouveau Monde’’, crée en 1893 - Antonin Dvorak avait déjà plus de cinquante ans. Dvorak doit sa notoriété à deux compositeurs. Tout d’abord Bedrich Smetana qui inscrivait au programme de son concert, en 1874, l’ouverture de ‘‘Le Roi et le charbonnier‘‘, premier grand opéra de Dvorak. Cela valut à celui-ci d’obtenir une bourse de l’Etat autrichien, attribuée aux artistes peu fortunés. Antonin Dvorak continue alors de composer des Symphonies (4 et 5), les Chants moraves, des Ouvertures, la Sérénade pour cordes. Et le jury de 1875 lui attribue à nouveau la bourse d’état – parmi les membres du jury se trouvait Johannes Brahms. La Sérénade en mi majeur est composée de 5 mouvements (Moderato ; Tempo di Valse ; Scherzo – Vivace ; Larghetto ; Finale - Allegro vivace), et a été jouée pour la première fois le 14 mai 1875 à Berlin. Un Américain à Paris de George Gershwin Orchestre National de France Direction : Emmanuel Krivine Enregistré le 17 juillet 2004 à l’Opéra Berlioz-Le Corum lors du Festival International de Radio France et Montpellier. ‘’Cette œuvre nouvelle, un vrai ballet-rhapsodie, est écrite très librement et c’est sans doute la forme la plus moderne que j’aie pu atteindre à ce jour. Le début est un développement typiquement français, à la manière de Debussy. Mais toutefois, tous les thèmes sont originaux. Mon but était de brosser le portrait d’un Américain en visite à Paris et aux prises avec le rythme de la vie quotidienne de la cité’’ précisait George Gerswhin au Musical America. Le 13 décembre 1928 eut lieu au Carnegie Hall de New York la première audition de Un Américain à Paris – Walter Damrosch dirigeait le New York Philharmonic Orchestra. Site réalisé en collaboration avec la Documentation des Emissions Musicales de Radio France

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.