C'est un peu le mystère du jour : que se passe-t-il sur les routes et surtout dans les villes américaines pour que les piétons se fassent ainsi renverser ? Rien qu'en 2016, 6 000 personnes ont ainsi été fauchées et tuées, c'est le plus haut chiffre depuis 10 ans.

Et pour le 6 premiers mois de 2017, la hausse est encore significative : en chiffre brut, c'est 10% de plus par an. Ça fait beaucoup tout de même, d'autant que les piétons renversés représentent une victime de la route sur six aux Etats-Unis.

La première explication est déjà assez inattendue : c'est la faute de la reprise économique ! Lorsque l'économie va bien, on change de voiture, on conduit plus, on fête ça et boom ! Accident. Même logique du côté des piétons qui sortent plus en ville.

Les tueurs de piétons chassent en meute : il y a la reprise économique et aussi, l'utilisation des téléphones portables au volant. Le nombre de smartphones en service a plus que triplé entre 2010 et 2016 !

Les conducteurs de 2016 et 2017 sont donc à la fois tellement content d'avoir retrouvé du boulot qu'ils fêtent ça en centre-ville – où se passe l'essentiel des accidents impliquant des piétons – et en plus, ils appellent leurs potes pour partager l'info.

Mais, ça ne suffit toujours pas à expliquer une telle augmentation. Comme au Cluedo, le meurtrier ça peut être Miss Scarlett, le colonel Moutarde, ou Cassandra Rose, la star de cinéma, ou les trois à la fois. Et en ce moment, on soupçonne une star : le cannabis !

Le cannabis n'a été autorisé que dans huit Etats, plus le district de Columbia, Washington en clair. Alors justement, tout le monde reste prudent. D'autant que certains de ces États, comme l'Alaska, sont quasiment désert ! Donc le nombre de piétons tués se compte en unités ou en dizaines.

Difficile de conclure. Mais le cocktail reprise économique, téléphone au volant et joint au bec pourrait être mortifère. Pour les piétons aussi d'ailleurs ! Vous sortez, vous fumez et vous papotez au téléphone et bim ! Fumer ou conduire, il faut choisir !

Taïwan a connu un vent de panique ces derniers jours

Le Premier ministre taïwanais a dû appeler au calme, expliquant qu'il n'y aurait pas de pénuries de... papier toilettes ! Depuis plusieurs jours, une rumeur d'augmentation des prix a précipité les Taïwanais dans les magasins où ils ont dévalisé le PQ.

La rumeur parlait de 10 à 30% d'augmentation. Reste que Taïwan est riche et que ça ne justifie pas cette véritable panique collective qui en a fini avec les stocks de pas mal de magasins. Pourquoi donc les Taïwanais ont-ils réagi de la sorte ?

D'une part, le coût de la vie est très élevé à Taïwan : les prix sont un sujet sensible. Mais il y a surtout les tensions avec la Chine. L'île dépend de plus en plus de la Chine pour les biens courants. Les Taïwanais ont reporté sur le PQ leur angoisse d'un blocus chinois !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.