Des perles confectionnées dans de la coquille d'autruche vieilles de 50 000 ans !

Tout est incroyable dans cette découverte archéologique. D'abord, l'endroit : la grotte de Denisova, au confins de la Mongolie et de la Sibérie dans les montagnes russes de l'Altaï.

Cela fait maintenant une trentaine d'année, depuis sa découverte, que cette grotte ne cesse d'effarer les archéologues. On y a d'abord trouvé quelques dents, un os de la main et un autre du pied d'une nouvelle espèce humaine, proche de Néanderthal : l'homme ou plutôt la femme de Denisova donc.

Cette année, en plus, on y a découvert la plus ancienne aiguille de l'humanité. Une aiguille qu'on pourrait encore utiliser aujourd'hui, qui mesure 7 centimètres et qui est vieille de 44 000 ans !

Et enfin, on y a découvert des perles. De petites merveilles de pierre et de coquilles d'oeuf parfaitement sculptés, d'environ un cm de diamètre et dans le chat mesure à peine plus d'un millimètre. De quoi les coudre sur un vêtement ou les enfiler en colliers ou parures.

Des perles en oeuf d'autruche ont été retrouvées et la dernière pas plus tard qu'il y a quelques semaines. On a pu les dater : elles ont 50 000 ans !

Deux milles générations nous séparent de ces bijoux. Mais surtout, la technique et le raffinement de ces perles est inédite pour cette période du haut Paléolithique. Des techniques plus communes au Néolithique, des dizaines de milliers d'années plus tard !

Savez-vous où l'on trouve des perles d’œufs d'autruche quasi équivalente et presque aussi ancienne ? A 11 500 kms de là, en Afrique du Sud, dans une grotte des contreforts du Lebombo, dans la province du Kwazulu Natal.

Si ces coquilles d'autruche ont été importées, on n'en sait absolument rien. Et c'est justement ce qui fait saliver les archéologues russes : ils en ont pour des dizaines d'années de recherches. D'autant qu'une infime partie de cette grotte de Denisova a été fouillée.

Mieux encore, l'essentiel de ces trésors inestimables et des questions qui vont avec ont été découverts dans un rayon de six m autour de la découverte, il y a quelques années, du plus ancien bracelet de l'histoire : 50 000 ans lui aussi.

Ces perles ont-elles été fabriquées là ? Si oui, comment ces artisans du paléolithique se sont-ils procurés des oeufs d'autruche ? S'ils les ont acheté, combien et à qui ? Un abîme de questions pour une toute petite perle d'1cm à peine sortie de sa gangue millénaire.

  • Une revue de presse Américaine

Les nouvelles ne sont décidément pas bonnes pour Hillary Clinton qui, selon le New York Times a perdu l'essentiel de son avance sur Donald Trump et mène désormais de quelques points à peine dans la plupart des sondages pré-électoraux.

Ca ne s'arrange pas : à la une du Washington Post, cette fois-ci, on apprend que CNN se sépare de Donna Brazile, une huile du parti démocrate, commentatrice sur la chaîne et qui, aurait fait remonter à Hillary Clinton des questions gênantes avant plusieurs débats.

L'affaire a été dévoilée par Wikileaks et la démission de Mme Brazile actée il y a deux semaines mais on ne l'apprend qu'aujourd'hui. Au pire moment, évidemment. Avec cet édito au titre terrifiant : « préparez-vous à quatre années de plus de scandale Clinton ».

Enfin, d'un président l'autre mais plus près de nous : à la lecture du El Watan d'Algérie, on apprend que le président Bouteflika vit toujours et à même décidé de multiplier les sorties, histoire de faire mentir « ceux qui l'enterrent vivant ».

Il s'est rendu sur le chantier de la future Grande Mosquée d'Alger, ainsi que sur ceux d'un nouveau centre de conférence et de l'opéra. Bref, il réapparait, deux ans 1/2 après le début de son quatrième mandat, alors que « l'atmosphère dans le pays est assombri par la crise ».

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.