Elle est noire, maire d'Atlanta et étoile montante du parti démocrate. Sera-t-elle la colistière de Joe Biden ? En tous cas, elle coche beaucoup de cases.

Keisha Lance Bottoms sera-t-elle vice-présidente de Joe Biden ?
Keisha Lance Bottoms sera-t-elle vice-présidente de Joe Biden ? © Getty / Rich Graessle/Icon Sportswire

Direction Atlanta ce matin, la grande ville noire du sud des Etats-Unis. Et capitale de l'Etat de Géorgie ! Or, Atlanta est dirigée depuis 2 ans et demi par une femme noire de 50 ans : Keisha Lance Bottoms.

Le fait d'être noire n'est pas une singularité à Atlanta où tous les maires sont noirs depuis 1973. Etre une femme n'est même pas une première ! Elle est la seconde femme maire de "la ville trop affairée pour être raciste", c'est le surnom d'Atlanta.

Non, si je vous parle de Keisha Lance Bottoms aujourd'hui, c'est parce qu'il se murmure à Washington qu'elle fait partie des quelques noms évalués en ce moment par la campagne démocrate de Joe Biden pour devenir, s'il est élu, vice-présidente des Etats-Unis.

Trente ans plus jeune que Joe Biden

Elle a tout bon : elle est maman de 4 enfants. C'est toujours un plus aux Etats-Unis. Elle est élue de terrain. Elle est aussi issue d'un Etat décisif du sud. Et en plus, elle a déjà dit oui. Enfin, elle a déjà expliqué que si on lui proposait, elle accepterait.

Il faut dire que Joe Biden aura pile 78 ans au lendemain de l'élection et qu'en désignant une quinquagénaire de 30 ans sa cadette, les Américains se donneront à eux-mêmes le frisson d'élire à terme la 1ère femme présidente des Etats-Unis.

Une voix très écoutée

Non, bien sûr, mais elles sont si peu ! Parmi les maires des 100 plus grandes villes, on ne compte que 7 femmes noires. Dont les maires de Chicago, de San Francisco, de la Nouvelle Orléans ou encore de Washington !

Sauf que Keisha Lance Bottoms ne fait pas que cocher toutes les cases, elle est aussi devenue en quelques jours une des voix les plus écoutées des Etats-Unis en cette période de manifestations contre les brutalités policières.

Lundi, elle a viré deux policiers et en a muté trois autres. Ils avaient été accusés d'avoir abusé de la force lors des manifestations contre la mort de George Floyd. Mais avant cela - vendredi dernier – elle a marqué l'Amérique par quelques mots en direct à la télé.

Enthousiasme, charisme et chance

Elle s'est adressé aux émeutiers et aux pilleurs pour leur dire : "Vous déshonorez notre ville et la vie de George Floyd ainsi que celle de toutes celles et ceux qui ont été tué avant lui" lors de violences policières. "Le chaos ne sert personne", a-t-elle ajouté.

Malin ! A la fois inflexible avec les tape-durs de la police de sa ville et dure avec les émeutiers. Alors, bien sûr, elle a de la concurrence : on parle aussi de la députée de Floride Val Demmings, ancienne cheffe de la police d'Orlando.

Mais l'enthousiasme, le charisme et surtout l'a propos politique sont plutôt du côté de Mme Lance Bottoms avec cette dernière qualité : avoir le nez creux ! Elle a soutenu Joe Biden dès juin 2019 !

Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.