Humilié par Donald Trump, le Canada a une arme secrète : l'industrie du cannabis qui s'y développe sans contrainte alors qu'aux Etats-Unis, l'opposition de l'Etat fédéral empêche le capital de se concentrer sur "l'or vert" du XXIe siècle.

Légalisation du cannabis au Canada, les entreprises américaines pourront-elles s'y implanter ?
Légalisation du cannabis au Canada, les entreprises américaines pourront-elles s'y implanter ? © AFP / Lars Hagberg

Les Etats-Unis et le Canada ont donc signé un nouvel accord commercial. C'était dimanche soir... et on peut parler d'un accord signé littéralement à la dernière minute ! Donald Trump avait fixé une date et une heure limite pour ce « deal » : dimanche minuit . Les deux parties ont négocié pendant 11h d'affilée.

A 10h du soir dimanche, le Premier ministre canadien a convoqué un conseil des ministres exceptionnel pour expliquer les termes de l'accord à son gouvernement et obtenir leur blanc seing. Au même moment, Donal Trump était briefé.

Et à la même heure, le secrétaire d'Etat mexicain au commerce se précipitait avec le texte au Sénat du Mexique, dans la capitale Mexico, pour obtenir l'accord des parlementaires. Parce qu'il s'agit d'un accord à trois : Etats-Unis, Canada, Mexique.

Humiliations, insultes et rebuffades

Oui, mais en endurant jusqu'au dernier moment les rebuffades du président américain, qui, vendredi encore, expliquait qu'il n'aimait pas les émissaires d'Ottawa, ça ajouté aux exécrables relations entre Donald Trump et Justin Trudeau : mépris, voire insultes...

Mais comme 85% du commerce canadien est à destination des Etats-Unis, les Canadiens n'avaient pas d'autres solutions que de ravaler leur humiliation. La ministre canadienne des Affaires étrangères a dû écourter un voyage en Europe et plier devant Washington.

Alors on peut toujours dire que l'essentiel est préservé : l'essentiel étant cette immense zone de libre échange entre les 3 pays. Mais la vérité c'est que la menace de tarifs douaniers punitifs a fonctionné et Trump a même réussi à diviser ses partenaires.

La vengeance cannabique des Canadiens

Pas tout à fait... Ils leur reste un angle d'attaque pour l'avenir : un produit dont les américains raffolent et qui, bientôt, sera produit en grande quantité au Canada. Et en toute légalité en plus ! Vous ne voyez pas de quoi je veux parler ?

Du cannabis ! A compter du 17 octobre, il sera légal d'en produire, d'en vendre et d'en consommer au Canada. Alors qu'aux Etats-Unis, il est certes légalisé dans 9 Etats et dans la capitale, Washington, mais il est encore strictement interdit au niveau fédéral.

Les Etats-Unis vivent donc une sorte de schizophrénie qui empêche, par exemple, aux entreprises cannabiques américaines d'avoir un compte bancaire national, de lever des fonds pour se développer ou même de faire de la publicité.

La ruée vers l'or vert

Exactement ! Au Canada, des groupes de plus en plus puissants sont en train de naître et de grossir, grossir, grossir et de se structurer... C'est une vraie ruée vers l'or vert, ou vers l'herbe qui fait rire !  

Une ruée qui n'a pas échappé non plus aux Mexicains qui comptent rapidement imiter le Canada. Or, pendant ce temps, les petites entreprises américaines souffreteuses qu'on empêche de se développer ont peur : notamment d'être larguées et surtout rachetées.

En résumé, les Canadiens ont été humilié ce weekend, mais comptent à terme développer des entreprises de production et de vente de cannabis si puissantes qu'elle finiront par dominer celle des Etats Unis ?

La vengeance canadienne n'est pas un plat qui se mange froid, mais un joint qui se fume au chaud du côté d'Ottawa..

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.