C’est la fête nationale aux Etats-Unis.

Evidemment tous les médias évoquent ce jour de l’indépendance. A commencer par le New York Times qui a choisi de traiter cette fête sous un angle presque thérapeutique, avec cette question : "est-ce qu’un pays aussi divisé que les Etats-Unis en ce moment peut redevenir uni pour sa fête nationale?"

Les journalistes du New York Times sont allés à la rencontre de dizaines d’Américains pour leur poser la question.

Arturo, 22 ans, par exemple vit en Géorgie. Pour lui, c’est clair, « ce 4 juillet est différent : il y a tellement de tensions que le traditionnel barbecue chez les voisins me fait peur ».

Johnnye et George vivent à Boston et au contraire expliquent que cette fête populaire est un moyen de célébrer la liberté et de croire encore au rêve Américain.

Enfin, le mot de la fin pour Doog, 73 ans, vétéran qui vit dans le Colorado. Ce partisan invétéré de Donald Trump sortira aujourd’hui son drapeau Américain avec encore plus d’ardeur que l’année dernière, et un objectif. Montrer qu’il faut rester loyal avec son pays et respecter le président.

  • Le président Donald Trump qui continue, même un jour férié, à faire la une de la presse

Donald Trump qui, les journalistes ont compté, a passé hier son 35ème jour dans son club de golf depuis qu’il est président. Ce qui ne l’a pas empêché de tweeter 8 fois !

Et ici, la presse revient évidemment sur cette vidéo surréaliste ou Donald Trump se met en scène en train de mimer grossièrement une bagarre avec un homme dont le visage est remplacé par le logo CNN. Une interrogation : où Donald Trump a-t-il vu cette vidéo ?

Selon de nombreux médias, le 45ème président des Etats-Unis l’aurait vu et emprunté au site internet Reditt. Un site connu, car certains de ses membres y développent des propos racistes et antisémites. La maison blanche a refusé de confirmer cette information.

  • La photo du jour

C’est celle d’un homme bedonnant, assis sur une chaise pliante en maillot de bain sur une plage. Une photo reprise par tous les journaux. L’homme en question s’appelle Chris Christie, il n’est autre que le gouverneur républicain du New Jersey.

Vous me direz, il a la droit d’aller à la plage un week end férié. C’est vrai. Sauf que certaines plages de l’état sont fermées, inaccessibles pour cause de crise budgétaire. C’est lui-même, le gouverneur, qui l’a décidé. Et la plage où il bronze en famille fait partie de ces plages qu’il a fait fermer au public. La photo est étonnante. Elle a été prise depuis un avion. On voit donc Chris Christie et sa famille seuls au milieu de cette plage vide.

Et comme les Américains ne manquent pas d’imagination, le Washington Post raconte qu’hier soir, un autre avion a survolé cette plage en traînant une grande banderole avec ces mots : « Gouverneur Christie : fichez le camp de cette plage”.

  • Un tir de missile Nord Coréen

Tir de missile de portée intermédiaire qui s’est abattu en mer du Japon. Evidemment aux Etats-Unis, tous les sites internet Américains ont repris cette information, en faisant remarquer que ce tir intervient le jour de la fête nationale Américaine et quelques jours après la rencontre entre Donald Trump et le président Sud Coréen.

Donald Trump a d’ailleurs réagit sur Twitter il y a quelques minutes en demandant si Kim Jong-un "n'avait rien d'autre à faire dans sa vie" que de tirer des missiles.

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.