Les habitants de l'Ohio ont dit « non » au Cannabis. Et clairement, en plus : à 65%, commente ce matin le Columbus Dispatch , le principal quotidien de l'Etat. Non seulement l'Ohio a dit non, mais il l'a dit sur l'ensemble des 88 comtés de l'Etat et malgré 25 millions de dollars dépensés par les partisans de la légalisation.

Et le New York Times avance une bonne raison à cette défaite : l'Ohio ne votait pas seulement pour légaliser le cannabis, mais aussi pour légaliser 10 super-plantations installées dans l'Etat et qui comptaient s'arroger le monopole de l'approvisionnement.

Dans El Tiempo , en Colombie, je suis tombé sur un drôle de jour anniversaire : pour les Misaks, un des peuples indigènes du pays, dimanche était le premier jour de l'année. « Les Misaks sont les fils de l'eau et les esprits reviennent avec les pluies, c'est-à-dire en hiver. » Les Misaks ne sont que 20.000 !

Dans le Spiegel, l'hebdomadaire allemand, un long article sur l'aéroport de Tempelhof dont personne ne savait que faire jusqu'à la crise des migrants : il a été transformé en immense camp de réfugiés, en plein Berlin, et a accueilli ses premiers locataires hier. « Plus de 600 réfugiés arrivent chaque jour à Berlin, et la capitale s'est hissée à la hauteur du défi. L'ancien aéroport de Tempelhof, construit par le régime nazi et abandonné depuis, leur servira d'abri et devrait rester opérationnel jusqu'en 2016 ».

En Suède, c'est le Svenska Dagbladet qui explique que les autorités ont mis à la disposition de 400 réfugiés un parc d'attraction consacré au Far West dans le sud du pays. Ambiance saloon et western pour ce camp improvisé mais unique en Europe !

Le nouveau passeport britannique fait débat

C'est une tradition bien établie en Grande-Bretagne : tous les 5 ans, le passeport britannique est redessiné. Est-ce que vous saviez d'ailleurs que la Reine est la seule personne au Royaume-Uni autorisée à ne pas avoir de passeport ? Comme il est émis en son nom, elle ne va pas s'auto-signer ni attribuer un passeport !

Mais l'histoire n'est pas celle-là. L'histoire, c'est que les concepteurs de ce nouveau passeport ont pensé à tout. Ils ont représenté sur les 16 pages, un nouvel an chinois, un carnaval caraïbe et même un festival asiatique pour évoquer l'Angleterre multiculturelle. Ils n'ont pas oublié de faire figurer Shakespeare, bien évidemment. Ils ont aussi ajouté tout ce qu'il fallait de figures culturelles et scientifiques de renom. On y trouve aussi des monuments, des paysages, des rivières. Bref tout y est sauf... les femmes !

Sur 9 personnages historiques, seuls deux sont des femmes. : Elisabeth Scott, architecte, et Ada Lovelace, mathématicienne. Et encore, Mme Lovelace partage sa page avec un inventeur, Charles Babbage. Une femme seule, c'est suspect, non ? Evidemment, immédiatement les accusations de sexisme se sont multipliées. D'autant que ce n'est pas la première fois !

En 2014, la seule femme représentée sur un billet de banque britannique, Elisabeth Fry sur le billet de 5£, a été remplacée par Churchill. Et permettez-moi d'ajouter que les opposants n'ont pas tort : ce n'est pas comme si la Grande-Bretagne manquait de femmes brillantes : et pourquoi pas Virginia Woolf, ou Jane Austen ? Pourquoi plutôt John Constable, honnête peintre du 19e siècle. La réponse d'un des dessinateurs de ce nouveau passeport est consternante : « Quoi qu'on fasse, il y aura toujours quelqu'un pour vouloir sa rockstar ou son auteur préféré ». Fermez les rangs et God Save The Queen !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.