L'Inde est la pays de tous les records, on le sait. Mais la campagne de vaccination à venir les bat tous avec 300 millions de personnes à injecter d'ici juillet... en deux doses.

Campagne de vaccination anti-Covid le 2 janvier 2021 à Ajmer au Rajasthan
Campagne de vaccination anti-Covid le 2 janvier 2021 à Ajmer au Rajasthan © AFP / Himanshu Sharma / NurPhoto

On part en Inde ce matin qui a approuvé deux vaccins contre la Covid19. Celui développé par le Britannique AstraZeneca avec l’université d’Oxford et déjà considéré comme sûr par la Grande-Bretagne et l’Argentine et un vaccin local appelé Covaxin, fabriqué a Hyderadad par une entreprise indienne : Bharat Biotech.

La campagne de vaccination va donc pouvoir démarrer dans quelques jours mais tout est incroyable dans cette affaire. D’abord, le nombré énorme de la première vague : 300 millions d’Indiens devrait être vaccinés avant la fin août : un quart de la population.

Avec une 1ère tranche de 30 millions de vaccinés d’ici fin février. Et une particularité : les Indiens ne commenceront pas par les personnes âgées mais par les soignants, les policiers, les fonctionnaires et les militaires. Viendront ensuite les plus de 50 ans.

S’organiser pour une campagne massive

Les Indiens comptent sur leur expérience. Tous les ans, l’Inde parvient à vacciner 26 millions de nouveaux nés et 30 millions de femmes enceintes. Ensuite, entre 2010 et 2013, les Indiens ont tous été vaccinés contre la polio avec à la clé une quasi-éradication de la maladie.

Enfin, la vaccination c’est presque dans leurs gènes ! L’inde est en effet le premier pays au monde à avoir accueilli une campagne de vaccination de masse et, écoutez bien, c’était en 1802 ! En cinq ans, un million d’Indiens ont été vaccinés contre la variole !

Le principe de la vaccination venait à peine d’être découvert et expérimenté par Edward Jenner en 1798, les premiers essais cliniques à Londres à partir de la variole de la vache avaient été concluant et la première vaccinée indienne s’appelait Anna Dusthall.

Une organisation dantesque

Vous voulez de l’organisation ? D’abord, les autorités indiennes ont mobilisé 27 000 entrepôts réfrigérés, 700 camions frigorifiques, 50 000 techniciens du froid et 2 millions de demi de soignants pour administrer les doses. Ensuite, il y a un précédent célèbre :

Tous les 5 ans, l’Inde organise des élections générales dans la plus grande démocratie au monde : 900 millions d’électeurs dans quelques 8 000 villes et 600 000 villages ! Et autant d’urnes à répartir, de bureaux de votes à surveiller et de résultats à remonter.

C’est cette organisation-là que les Indiens vont utiliser. C’est très malin et surtout très efficace. Enfin, il y a détail qui a son importance : les Indiens ont certifié deux vaccins classiques, c’est-à-dire faciles à stocker et à distribuer. Pas besoin de frigo à -70° !

Produire ces centaines de millions de doses ? Sans problème !

Je pourrais vous répondre comme l’office du tourisme du tourisme indien : « Incredible India » : non seulement l’industriel choisi pour fabriquer le vaccin d’AstraZeneca a déjà stocké 40 à 50 millions de doses et il en promet 300 millions de plus d’ici juillet.

Mais surtout, l’Inde n’aura aucun problème de commande ni de livraison : c’est en Inde que se fabriquent 60% des vaccins au monde ! Peut-être devrait-on envoyer nos cadres du ministère de la Santé y faire un stage de perfectionnement, vous ne croyez pas ?