Ce matin, direction les Pays-Bas où le roi divise la coalition au pouvoir...

Aux Pays-Bas, le crime de lèse-majesté envers le roi existe encore. Ici, le roi Guillaume-Alexandre en octobre 2017 et le Premier ministre.
Aux Pays-Bas, le crime de lèse-majesté envers le roi existe encore. Ici, le roi Guillaume-Alexandre en octobre 2017 et le Premier ministre. © Getty / Patrick van Katwijk

Une coalition qui avait mis plus de 200 jours pour se constituer et qui aujourd'hui se divise sur la question du crime de lèse-majesté. Au Pays-Bas, insulter le roi peut vous valoir jusqu'à 5 ans de prison. Et le dernier condamné date de 2014 !  Un type qui avait accusé Sa Majesté Willem-Alexander d'être un meurtrier, un voleur et un violeur sur Facebook, mettant en plus en ligne des simulacre d'exécution avec la tête du roi à la place de celle des victimes : 30 jours de cachot, comme au bon vieux temps !  La proposition de loi supprimerait le crime de lèse-majesté mais protégerait tout de même la personne du chef de l'Etat en renforçant les peines enserrant la liberté d'expression en cas de discours haineux ou discriminatoire.  

Cela paraît plutôt raisonnable comme idée !   

On ne parle pas d'un citoyen ordinaire et les Pays-Bas ont beau être une monarchie bicyclette – c'est le surnom les monarchies nordiques et scandinaves où il n'est pas rare de voir princes, princesses et souverains à vélo, comme tout le monde.  On a beau être une monarchie bicyclette, le roi ne peut pas se défendre publiquement. C'est ce que répondent les opposants à cette loi. Imaginez Willem-Alexander, couronne sur la tête, partant en vélo porter plainte au commissariat du coin ! Impensable !  

Il y a d'autres pays qui punissent encore le crime de « lèse-majesté » ?  

Il y a la France ! Nous on appelle ça « insulte au chef de l'Etat » mais ça fait toujours partie de notre arsenal punitif. Il y a aussi la Thaïlande où l'on prend ça très au sérieux. Un soupçon de médisance et hop, en prison. C'est arrivé à plusieurs touristes étrangers.  Et puis il y a aussi l'Espagne qui est très à cheval sur ce principe. En 2007, la une du journal satirique espagnol El Jueves montrant le futur Philippe VI et sa reine de Letizia nus en train de s'adonner au devoir conjugal a été censurée sur ce motif !  L'Espagne est, avec la Grande-Bretagne, la monarchie la plus marquée par le passé : le roi d'Espagne est aussi roi de Jérusalem. Souvenir des croisades. C'est aussi la seule monarchie en Europe à conserver la progéniture masculine pour la succession au trône.  

On part en Californie pour un classement des villes en fonction des HLM construits...  

Un peu comme en France, les villes californiennes devaient remplir un quota de logements pour les plus démunis. C'est le gouverneur de Californie qui tient la liste et en fonction des bons ou mauvais points qui accorde subvention ou pénalité.  Cette liste vient d'être publiée et, surprise ! Le district le plus vertueux de Californie est... Beverly Hills ! Un des quartiers les plus chics, les plus chers de Los Angeles ! Pas un HLM en vue ! Comment se sont-ils débrouillés pour être en haut de ce classement ?  C'est simple : cette liste porte sur 8 années de construction requises et, en 8 ans, le législateur californien a exigé de Beverly Hills – qui s'y connait en procédure et en avocats – de ne construire que 3 immeubles HLM. La ville compte 35 000 habitants !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.