La presse allemande ne parle que d'un chiffre : un million et demi...

Un million et demi de réfugiés, c'est le chiffre choc avec lequel le gouvernement allemand travaille depuis quelques jours. Et pas 1,5 millions entre cette année et l'année prochaine, comme c'était prévu, mais 1,5 millions d'ici la fin de l'année !

Et comme toujours, c'est le plus grand quotidien allemand par le tirage, la Bild Zeitung , qui a sorti ce scoop : le quotidien a eu accès à des rapports secrets qui parlent de 920 000 demandeurs d'asiles en plus entre maintenant et décembre.

Rappelons que jusqu'à présent, le chiffre de 800 000 circulait. On parle donc du double.

Le plus étonnant en Allemagne, c'est que le même journal, la Bild, plutôt que de faire du populisme facile comme il en a souvent l'habitude, titrait ce matin : « Nous pouvons le faire » ouvrant ses pages à des chefs d'entreprises, des politiques, des leaders religieux.

En Grèce, c'est aussi la mobilisation générale

C'est I Kathimerini , un des principaux quotidiens d'Athènes, qui raconte ce matin comment, après avoir mobilisé des ferries pour rapatrier les réfugiés coincés sur les îles grecques, le gouvernement d'Alexis Tsipras réquisitionne des stades.

Pas n'importe quels stades : ceux construits pour les Jeux olympiques d'Athènes en 2004. C'est tout le paradoxe de cette situation : avec la crise, ces équipements étaient devenus le symbole même de la gabegie budgétaire grecque.

Construits à coup de milliards d'euros, ils n'ont servi qu'une fois, pendant les J.O, et depuis, ils étaient devenus superbement inutiles. Eh bien 10 ans plus tard, ils vont enfin trouver une utilité sociale en hébergeant des milliers voir des dizaines de milliers de réfugiés.

La presse européenne a elle aussi été frappé par la mésaventure des patrons d'Air France

Là, c'est vraiment le choc des photos : celle de Xavier Broseta et de Pierre Plissonnier, deux cadres dirigeants d'Air France, exfiltrés par leurs gardes du corps d'un comité d'entreprise houleux, leurs vêtements en lambeaux, voire à moitié-nus.

Du Wall Street Journal au Financial Times en passant par le Daily Telegraph , de Londres, ou encore la Handelsblatt en Allemagne, ces photos sont partout... Sans commentaire la plupart du temps : encore une fois le choc des photos suffit.

Direction la Russie pour un bulletin météo un peu particulier

Depuis dimanche, sur la chaine d'information continue Rossiya24, la journaliste en charge du temps qu'il fait, l'homologue de notre Marie-Pierre Planchon nationale, donne une météo un peu particulière, on va d'ailleurs en écouter quelques secondes :

Que dit cette charmante météorologue ? « Qu'Octobre est un mois propice aux vols et donc au frappes aériennes. Avec un vent moyen de 2,4 mètres par seconde et des averses en moyenne une fois tous les dix jours.

« Aujourd'hui, il fait chaud et ensoleillé sur toute la Syrie. Dans ces conditions, bombarder ne devrait pas poser de difficultés ».

Vous l'avez compris : les Russes ont eu droit à un bulletin météo pour chasseurs et bombardiers russes en mission en Syrie !

L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.